2 CAMBRIDGE – États-Unis

De la lumière fournie par les plantes

Electricité

Les fabricants de lampes de chevet vont-ils êtres « ubérisés
» par… les plantes ? Des chercheurs du Massachusetts Institute
of Technology (MIT) ont dévoilé que des nanoparticules sont
capables de créer une lumière tamisée, pouvant durer jusqu’à
quatre heures, lorsqu’elles sont « activées » par un enzyme appelé
la luciférase, déjà connu pour faire briller les lucioles. D’après les scientifiques,
le mécanisme doit encore être perfectionné pour que les plantes
puissent émettre naturellement la quantité de lumière nécessaire à la
lecture. L’objectif, à terme, est de transformer les plantes en lampes sans
électricité, capables d’éclairer, pourquoi pas, tout un espace de vie ou de travail.