2 MADRID - Espagne

De la peau imprimée en 3D pour aider les grands brûlés

Médecine

Le potentiel de l’impression 3D ne cesse de trouver de nouveaux terrains d’expression. Des
scientifiques de l’Université Charles III de Madrid et de la société espagnole BioDan Group ont présenté en
Février dernier le prototype d’une imprimante 3D capable de créer une peau humaine appropriée pour une
transplantation et pour des tests cosmétiques, chimiques ou pharmaceutiques. Créée à partir de cellules
du patient, l’encre biologique pourra ensuite être transplantée pour aider les grands brûlés, par exemple.
Et sans risque de rejet, puisque cette « nouvelle peau » provient du patient lui-même. D’après la startup,
c’est la première fois que des scientifiques réussissent à créer à l’aide d’une imprimante 3D un organe
composé entièrement de cellules vivantes, et non un tissu qui comprendrait des matériaux bioactifs.