3 MONTPELLIER – France

Des embryons reconstitués en 3D pour la PMA

Maternité

Près d’un couple sur dix rencontre
des difficultés pour concevoir un enfant
naturellement, que ce soit pour des raisons
médicales ou à cause de l’âge de plus en plus
tardif de la conception. D’où le recours
à la procréation médicalement assistée (PMA).
Mais le taux de réussite est faible : 20 %
seulement. Pour mieux conserver les ovocytes,
et donc améliorer les chances de succès,
le professeur Samir Hamamah, qui dirige
le département de biologie de la reproduction au
CHU de Montpellier, a mis au point un logiciel
permettant de reconstituer des embryons en 3D.
Les médecins peuvent alors le voir sous toutes
les coutures et repérer le moindre
défaut, ce qui leur permet d’affiner
leur sélection. Cette technique
permet de multiplier les chances
de grossesse par deux.