3 NEW YORK - États-Unis

Des poissons-zèbres en 3D pour remplacer les tests sur les animaux

Recherche

Si la science progresse, c’est souvent au détriment des animaux,
qui servent de cobayes. Ainsi, chaque année, environ 20 millions d’animaux
sont sacrifiés au nom du progrès. Notamment le poisson-zèbre,
qui remplace peu à peu les rongeurs et les primates. Génétiquement
très proche de l’homme, il est considéré comme un organisme idéal
par les scientifiques. Pour le laisser en paix, des chercheurs de la
New York University Tandon School of Engineering ont mis au point
les premiers poissons-zèbres virtuels destinés à la recherche. Leur
plateforme 3D reconstitue plusieurs de ces poissons en train de
nager. L’expérience a été concluante dans le cadre d’études sur la
neurologie comportementale.