8 KAMPALA – Ouganda

Des sacs en fibres de banane à la place du plastique

Environnement - Thèmes

Quatre cents ans. C’est le temps que prend la décomposition d’un sac en plastique, l’une des plus importantes sources de pollution des terres et des océans. En Ouganda, les 39 600 tonnes de déchets plastiques annuels bloquent aussi les cours d’eau, provoquant parfois des inondations et créant des nids à moustiques. Pour lutter contre cette pollution, un entrepreneur a eu l’idée de créer des sacs en plastique entièrement biodégradables, puisque composés à partir de fibres de banane. L’interdiction, en avril dernier, de la plupart des sacs en plastique dans son pays, a permis de populariser le service de Godfrey Atuheire. Désormais, il produit 3 800 sacs par jour, vendus de 17 à 88 centimes d’euros la pièce, et prévoit de doubler à la fois sa production et le nombre de ses employés dans les mois à venir. S. R.