4 NANTES – France

Du magnésium pour des batteries plus écologiques

Environnement

Comment rendre les batteries au lithium-ion plus « vertes »
sans nuire à leur performance ? Alors qu’elles sont de plus en plus utilisées
(dans les smartphones, tablettes, voitures…), leur impact environnemental
est très décrié à cause des métaux rares polluants nécessaires à leur
fonctionnement, comme le nickel et le cobalt. Des chercheurs de l’université
de Nantes et de l’université de Picardie ont réussi à obtenir des performances
électriques similaires en utilisant des matériaux d’électrode
organiques. Leur secret : remplacer 50 % de lithium par du magnésium. Un
élément abondant dans la nature, peu cher et non toxique. Leur batterie
dopée au magnésium affiche en outre une tension de 2,5 V, comparable
aux batteries classiques. Il s’agit d’un record au niveau mondial pour une
alternative dite « organique ».