3 ÉDIMBOURG – Royaume-Uni

Empêcher la glace de fondre trop vite, c’est possible !

Science - Thèmes

Les glaces à la vanille de demain résisterontelles
à un soleil de plomb tout en étant meilleures
pour la santé ? C’est la promesse d’une équipe
de scientifiques des universités d’Édimbourg et
de Dundee. Les chercheurs ont découvert que
l’utilisation d’une protéine naturelle, Bs1A, permet
non seulement de résister plus longtemps à la fusion
(le passage de l’état solide à l’état liquide), mais elle
peut aussi remplacer certaines molécules de graisse,
actuellement utilisées pour stabiliser
les mélanges servant à fabriquer la glace.
L’équipe a développé une méthode pour
produire cette fameuse protéine, laquelle
sera au point d’ici trois à cinq ans.