7 Stokyo Japon

Exit, la startup qui démissionne à votre place

Services

Au Japon,
démissionner de son travail
est mal vu, et beaucoup
d’employés à bout, en raison
des heures supplémentaires
ou de la pression, n’osent
pas franchir le pas. Pour
les aider, la startup Exit le fait
à leur place, moyennant
50 000 yens (environ
400 euros). Elle entre en
contact avec l’employeur,
l’informe de l’intention
de démissionner du travailleur,
et règle les détails pour limiter
au maximum le contact entre
les deux parties. La startup
affirme avoir géré plus de
700 médiations de démission
dans le pays en 2018.