3 PARIS – France

Flow Machines, l’algorithme qui rend les artistes immortels

Musique

Le morceau s’appelle Daddy’s Car et il ressemble fort à
une chanson inédite des Beatles. Pourtant, il n’en est rien. La
chanson a été conçue par Flow Machines, un algorithme
doté d’intelligence artificielle développé par le Sony Computer
Science Laboratory (CSL). Pour le composer, l’intelligence
a puisé dans une base de données de
13 000 « lead sheets », c’est-à-dire des partitions qui
résument les caractéristiques d’une musique. Le compositeur
a choisi un style (ici, les Beatles) et l’intelligence
artificielle s’est servie de ses connaissances sur
le célèbre groupe pour reproduire son style. Une fois la
mélodie mise en boîte, il a suffi d’y ajouter les paroles,
écrites dans ce cas par le compositeur Benoît Carré. Un
album de musiques artificielles devrait voir le jour en 2017.