8 GUANGZHOU – Chine

Le drone-taxi autonome vole avec des passagers

Transports

Airbus ou Uber peuvent s’inquiéter
: le 5 février, une startup chinoise, Ehang, a
prouvé son avance technologique en multipliant
les vols d’essai de son taxi-drone autonome. Pour
la première fois, un prototype fonctionnel a embarqué
des passagers humains et effectué toutes sortes de missions
dans les airs. Différentes vidéos montrent l’appareil sans pilote se mouvoir avec
autant d’aisance qu’un hélicoptère léger. Le taxi volant chinois est équipé de huit
hélices à moteur électrique, disposées sur quatre bras. Il peut transporter un passager
ou 100 kg de fret. Le vol est totalement automatisé et peut durer de vingt à trente
minutes, sur une vingtaine de kilomètres, atteindre 500 mètres d’altitude et une vitesse
maximale de 130 km/h. La performance est cruelle pour Airbus, qui a annoncé triomphalement
le 31 janvier dernier le succès du vol inaugural du Vahana, son prototype
de drone de transport : un seul vol de 53 secondes sans aucun passager à bord.