7 BABYLONE

Les Babyloniens savaient calculer la vitesse de Jupiter

Archéologie

Vers l’an 100 de l’ère chrétienne,
l’abandon de l’écriture cunéiforme signa l’oubli
du savoir babylonien. Il s’avère pourtant
que cette civilisation était très avancée sur le calcul
mathématique. Un historien de l’astronomie, Mathieu
Ossendrijver, vient de découvrir que les mathématiciens
de Babylone, qui n’avaient pourtant aucune idée
de la géométrie du système solaire, étaient capables
de calculer, grâce à un algorithme basé sur la méthode
géométrique des trapèzes, la distance parcourue
par Jupiter sur l’elliptique, à partir
de l’évolution de sa vitesse angulaire
au fil du temps. Une technique qui
n’a été maîtrisée par les Occidentaux
qu’au xive siècle…