3 DURHAM – Royaume-Uni

L’ordinateur qui aide la police à prévoir le risque de récidive

Intelligence artificielle

À la rentrée prochaine, les policiers de Durham auront un
nouveau collègue : Hart, une intelligence artificielle d’aide à la décision. Présenté comme un
« outil d’évaluation des risques de préjudice», Hart va donner son avis sur la remise en liberté, ou
non, d’un suspect arrêté, en moulinant un ensemble de données récoltées de 2008 à 2012 et
traitées par un algorithme. La machine classera les suspects en trois catégories: risque faible,
moyen ou important de récidive. Testé en 2013, Hart a correctement évalué ces risques: 98% des
individus classés dans la catégorie « risque faible» n’ont pas violé la loi dans l’attente de leur
procès, tandis que 88% de ceux classés en «risque élevé» l’ont fait. Les policiers seront libres de
suivre ou d’ignorer les recommandations de Hart.