2 SAO PAULO – Brésil

Quand le circuit veineux fait office de code secret

Sécurité

En 2014, 75 % des cybercrimes mondiaux ont été commis au Brésil, d’après le
Computer Emergency Response Team (CERT), dont 45 % de fraudes à la carte bancaire.
Face à cette cybercriminalité, qui fait des ravages, la banque privée Bradesco a décidé
de prendre les choses en main. Elle expérimente en ce moment la technologie
PalmSecure. Pour effectuer un retrait, l’utilisateur doit passer sa
main au-dessus d’un petit capteur noir équipé de lumières infrarouges.
Celui-ci cartographie instantanément ses réseaux veineux, ce qui permet
d’identifier le client et donc, d’autoriser le retrait.