1 PULLMAN – États-Unis

Quand l’iPhone sert à détecter les cancers

Prévention

Dépister plus de personnes, plus vite et de façon plus fiable : telle
est la promesse d’un détecteur de cancers d’un nouveau genre. Créé par des
chercheurs de l’université d’État de Washington, cet outil promet de « détecter
en quelques secondes » les cancers du poumon, du sein, de la prostate ou du foie,
tout simplement en utilisant son smartphone, transformé en laboratoire portable.
Concrètement, il s’agit d’un spectromètre connecté, capable de détecter la présence
d’interleukine-6 (IL-6), un biomarqueur connu de certains cancers. L’application
peut analyser jusqu’à huit échantillons différents, poussant la fiabilité du
diagnostic à 99 %. Après des tests en laboratoire, d’autres sont actuellement
menés en conditions réelles.