2 MEXICO – Mexique

Trois parents pour un bébé, une première !

Fécondation in vitro

Une équipe américaine a réalisé une percée historique en début d’année dans une
clinique de Mexico. Un enfant portant le patrimoine génétique de trois personnes – ses parents et
une donneuse – a été mis au monde, révèle la revue New Scientist. Les deux parents, porteurs
d’une maladie rare qui avait causé la mort de leurs deux premiers enfants à six ans, ont fait
appel à la fécondation in vitro pour éviter ce sort à leur nouvel enfant. Les docteurs ont
extrait le noyau (porteur de l’ADN) d’un des ovocytes de la mère, qui a été ensuite inséré
dans celui de la donneuse, dont le noyau avait été préalablement ôté. L’ovocyte obtenu,
qui disposait ainsi de mitochondries saines – contrairement
à celui de la mère –, a été fécondé avec un spermatozoïde du père. Le bébé, un garçon,
présente donc l’ADN nucléaire de ses deux parents, et l’ADN mitochondrial (ADNmt)
de la donneuse. D’après la revue scientifique, il serait en bonne santé.