1 TORONTO – Canada

Un algorithme déjoue la reconnaissance faciale sur le Web

Intelligence artificielle

La reconnaissance faciale représente une intrusion dans la
vie privée qui a interpellé des chercheurs de l’université de Toronto. Les scientifiques
ont donc créé un « filtre de confidentialité », comme une cape d’invisibilité, capable
de perturber le fonctionnement des systèmes de reconnaissance faciale utilisés
par les réseaux sociaux comme Instagram et Facebook. L’algorithme repose
sur deux réseaux neuronaux : l’un identifie les visages, le second
sabote ce travail. Exemple : si le premier s’appuie sur le coin des
yeux pour reconnaître un visage, le deuxième modifie cette partie
de façon imperceptible à l’oeil nu mais suffisante pour faire
échouer la reconnaissance. Cette méthode, appliquée à une
base de données de 600 visages, a permis de faire passer le
succès de la reconnaissance faciale de 100 % à… 0,5 %. L’équipe
veut créer une application téléchargeable sur smartphone pour
mettre leur technologie à la disposition du grand public.