6 BUDAPEST– Hongrie

Un détecteur de mensonges intelligent aux postes-frontières

Sécurité

L’automatisation des métiers inclut également le
contrôle aux frontières. Pour entrer en Europe, les voyageurs
qui arriveront par la Hongrie, la Grèce et la Lettonie ne seront
plus interrogés par des humains entraînés à décrypter le
langage corporel, mais par des robots dotés d’intelligence
artificielle. Fruit d’un projet européen, iBorderCtrl est
un détecteur de mensonges capable d’évaluer l’honnêteté
des réponses en analysant les micro-expressions du visage.
Le logiciel mène l’interrogatoire et adapte ses questions
selon la langue parlée, le genre ou l’origine ethnique des
voyageurs. Ceux qui réussissent le test obtiennent un
QR code qui leur permet de passer la frontière, les autres
sont redirigés vers des agents humains. Une expérience de
six mois sera lancée début 2019.