2 EVANSTON – États-Unis

Un patch connecté pour remplacer la prise de sang

Médecine

L’analyse de la transpiration, qui recèle des informations aujourd’hui peu exploitées,
suffira-t-elle pour effectuer certains tests qui nécessitent aujourd’hui une prise de sang ? Des
chercheurs américains de l’Université de Northwestern, près de Chicago, le
pensent. Ces scientifiques ont créé un patch connecté qui dresse un bilan de
santé via l’analyse de la sudation, en quelques minutes et sans douleur.
Composé de plusieurs microcapteurs, le patch récolte diverses informations
(quantité d’électrolytes – sels minéraux – dans le sang, taux d’hydratation…),
les analyse et fournit un résultat sous la forme d’un code
couleur, ce qui permet d’indiquer au patient d’éventuelles carences. De
quoi éviter un aller-retour chez le médecin pour certains examens.