9 NIJNI-NOVGOROD – Russie

Un « patient numérique » imprimé en 3D

Recherche - Thèmes

Avec l’aide d’un superordinateur,
les chercheurs de l’université Lobatchevski
de Nijni-Niovgorod ont mis au point le premier
« clone 3D » d’un être humain. L’objectif : s’affranchir
des contraintes de la réalité en s’introduisant
à l’intérieur d’un patient numérique plus vrai que
nature. Le modèle est extrêmement détaillé. Rien
que pour le coeur « virtuel », les mathématiciens ont
dû prendre en compte plus de 50 millions de
paramètres. « Le but principal de la reconstitution 3D
est de mettre en évidence dans l’organisme des anomalies
des os, des organes et des tissus, ce qui nous permet
d’établir un diagnostic, de surveiller l’évolution
d’une maladie et de tester des traitements sans mettre
en danger la vie d’un patient », explique
le directeur de recherche Vadim
Tourlapov. La visualisation 3D
des données médicales, le futur
de la médecine ? S. R.