2 CAMBRIDGE - États-Unis

Un robot « mou » pour lutter contre l’insuffisance cardiaque

Robotique

Jusqu’à présent, les patients en attente d’une greffe cardiaque utilisaient
une pompe, chargée d’éjecter le sang dans l’aorte ou dans l’artère pulmonaire. Mais
cette solution comporte des risques, car le contact direct de la pompe avec le sang
favorise la formation de caillots et leur migration dans le corps. Pour y remédier,
des chercheurs en génie biomédical d’Harvard ont mis au point un muscle artificiel,
un robot « mou » qui s’enroule autour du coeur et assiste l’organe dans son rôle de
pompe. Souple comme un gant et modulable à souhait, il entoure la surface externe
de la pointe du coeur et imite ses contractions musculaires pour aider les ventricules.
Comme il n’entre pas en contact avec le sang, il évite aux patients de devoir prendre
des anticoagulants. Il faudra néanmoins attendre avant de voir ce concept se transformer
en véritable dispositif médical.