8 TEL-AVIV - Israël

Un simple traitement pour diminuer la récidive post-opératoire

Biotech

Les taux de récidive métastasique après l’ablation d’une tumeur cancéreuse sont
élevés : 15 % pour le cancer du sein, environ 30 % pour un cancer colorectal. L’une des raisons
? Le stress, qui sécrète des hormones qui diminuent l’activité des cellules immunitaires.
Cette théorie a été validée par l’étude clinique du professeur Shamgar Ben-Eliyahu de l’École
des neurosciences de l’Université de Tel-Aviv. Le médecin a donc développé un traitement à
base de médicaments contre le stress et la douleur, capable de bloquer les effets de ces
hormones néfastes. Testé sur 38 patientes atteintes d’un cancer du sein, et sur 34 patients
souffrant d’un cancer colorectal, le traitement a engendré des effets positifs significatifs,
réduisant de moitié les niveaux d’IL-6 (une hormone immunitaire), de CRP (une protéine
inflammatoire) et de EMT (un marqueur biologique moléculaire des tissus cancéreux).