9 PÉKIN – Chine

Un singe paralysé remarche grâce à un implant cérébral

Neurosciences

C’est une première. Une équipe de scientifiques de l’université
de Pékin et de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont
réussi à faire remarcher un singe, paralysé à la suite d’une blessure à la colonne vertébrale. Leur
secret : rétablir la communication perdue entre le cerveau et les muscles des jambes, à l’aide d’un
implant dans le cortex cérébral et d’une liaison sans fil qui transmettent l’ordre de marcher à un
stimulateur électrique placé au bas de la colonne vertébrale de l’animal. Une sorte de « courtcircuitage
» de la colonne vertébrale endommagée qui va beaucoup plus loin que les précédents
succès dans le domaine. L’EPFL avait déjà réussi à faire remarcher un rat, mais uniquement en lui
envoyant des stimulations électriques extérieures. Avec cette nouvelle technique, c’est le singe
lui-même qui commande l’action de marcher.