4 MARSEILLE – France

Une « cape d’invisibilité » qui protège les bâtiments des tremblements de terre

Construction

Et si les bâtiments publics – comme des écoles et des hôpitaux –, mais
aussi les littoraux, les usines et les centrales nucléaires devenaient « insensibles » aux
tremblements de terre ? C’est la prouesse réalisée par des scientifiques du CNRS
à l’Institut Fresnel de Marseille. Leur dispositif se compose de métamatériaux,
c’est-à-dire des matériaux qui n’existent pas à l’état naturel. C’est une sorte
de « cape d’invisibilité » sous la forme d’anneaux concentriques constitués
de différents matériaux, qui forment un supermatériau capable d’isoler
les ondes sismiques les plus dévastatrices. Sa mise en application contre
les séismes nécessite encore un travail collaboratif avec des géologues
pour prendre en compte les contraintes de terrain. À plus petite échelle,
cette « cape » pourra supprimer les vibrations gênantes dans les industries
automobile et aéronautique.