8 PÉKIN – Chine

Une encre qui s’estompe au bout de trois jours

Recyclage - Thèmes

Voilà une solution qui pourrait séduire les entreprises
gourmandes en papier mais sensibles aux enjeux écologiques. D’autant plus
que 60 % du papier imprimé est jeté après une seule lecture. Pour remédier
à ce gaspillage, l’agence Cheil Worldwide, filiale de Samsung, vient
de développer en Chine un concept d’encre effaçable, baptisé « Rebirth after
reading ». Grâce à une formule chimique spéciale, l’encre s’efface
progressivement en contact avec l’air libre. Au bout de trois
jours, la feuille redevient vierge, ce qui permet à l’entreprise
de réutiliser le papier encore et encore. Pour l’heure, seules
quelques sociétés, dont Cheril, utilisent cette invention. S. R.