3 CAMBRIDGE – États-Unis

Une puce informatique plus rapide et moins énergivore

Intelligence artificielle

Les puces informatiques présentes dans nos téléphones, objets connectés et appareils
électroniques doivent répondre à deux impératifs : disposer d’une grande puissance de calcul, et moins consommer
d’énergie pour pouvoir être déployées partout. Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) vient d’apporter une
solution avec une nouvelle puce qui serait trois à sept fois plus rapide dans son exécution que les puces actuelles,
avec une consommation énergétique réduite de 94 %. La puce serait ainsi adaptée pour les réseaux de neurones locaux,
comme ceux qui sont embarqués dans nos téléphones ou les enceintes connectées de la maison. À terme, ces puces
pourraient étendre les possibilités d’utilisation de réseaux neuronaux convolutifs plus complexes à la classification
d’images et de vidéos dans l’Internet des objets.