Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

Vous recherchez : "Aérospatial" 3 résultats trouvés

GENÈVE - SUISSE
SolarStratos, premier avion...
du 23 décembre au 11 janvier

L’avion solaire Solar Impulse a prouvé qu’il était possible de...

LOS ANGELES – États-Unis
Un biocarburant à base de...
Du 10 au 16 juillet

Après les bus et les voitures, les avions se mettent aussi aux biocarburants....

SINGAPOUR – Singapour
Astroscale, le satellite qui «...
Du 14 au 21 mars

Faire fortune dans le nettoyage, c’est possible… y compris celui de...

10TOKYO – Japon

Primo, la startup qui veut généraliser le paiement par QR Code

Fintech

L’archipel japonais regorge de QR Codes sur les publicités et les produits. Si bien que la startup Primo a développé une solution pour les transformer en moyen direct de paiement. Son application pour smartphone permet de scanner le code pour payer le produit, qu’on reçoit ensuite chez soi par colis. Depuis sa création en octobre 2016, la startup a déjà convaincu 90 marques d’adopter ses QR Codes. Son argument ? Scanner les produits en magasin permet de supprimer les files d’attente en caisse. La startup se veut aussi une alternative à Amazon Go, le magasin sans caisses développé par Amazon.

9SHANGHAI – Chine

La plus grande ferme verticale au monde

Agriculture

Face au manque de terres agricoles disponibles et pour favoriser la consommation locale, Shanghai regarde vers le haut. Pour cela, la ville a fait appel au cabinet d’architecture Sasaki, qui a imaginé une ferme verticale de 100 hectares, répartie sur plusieurs bâtiments composés de différentes plateformes : des fermes d’algues, des serres flottantes, des bibliothèques de semences… L’ensemble s’appellera le Sunqiao Urban Agricultural District et pourra nourrir les 24 millions d’habitants de la ville, affirme la mairie. La construction débutera dans le courant de l’année entre l’aéroport international de Shanghai et son centre-ville.

8AMMAN - Jordanie

Des abris de fortune durables pour les réfugiés climatiques

Solidarité

D’après les Nations Unies, 250 millions de personnes seront forcées de quitter leur foyer en raison du changement climatique (inondations, sécheresses, catastrophes naturelles…). Pour les accueillir, l’architecte jordanien Abeer Seikaly a mis au point Weaving a home, un abri de fortune durable sous la forme d’une tente de 2 mètres de haut. La structure se compose de plastique recyclé et de tubes en tissu, et imite les écailles de serpent. Ainsi, l’exposition aux éléments environnants peut être contrôlée en manipulant les unités : on peut ouvrir ou fermer les éléments, pour permettre l’écoulement d’air ou retenir la chaleur. Le revêtement extérieur absorbe l’énergie solaire, qui est ensuite convertie en électricité.

7KINSHASA – République démocratique du Congo

WapiMED, l’appli pour géolocaliser les médecins

Santé

Pour résorber les inégalités d’accès aux soins médicaux, dues à la rareté des établissements de santé, à leur implantation principalement en milieu urbain et à la fuite des talents en Occident, la startup congolaise WapiMED a développé une application qui permet à chacun d’accéder à un annuaire géolocalisé des médecins près de chez soi. Un système de filtrage permet de voir uniquement les spécialistes, ainsi qu’un itinéraire pour rejoindre le centre de santé adéquat.

6GÖTEBORG - Suède

Et si on stockait l’énergie solaire dans un liquide ?

Énergie

L’idée date des années 1950, mais elle pourrait devenir bientôt une réalité. Des chercheurs de l’Université de technologie de Chalmers, à Göteborg, tentent depuis quelques années de stocker l’énergie solaire dans un fluide chimique, ce qui pourrait révolutionner le domaine du solaire. Il s’agit de fabriquer des molécules synthétiques sensibles à la lumière du soleil, ce qui leur permettrait de changer leur propre configuration afin de stocker l’énergie dans leurs liaisons chimiques. Une fois couplées à des catalyseurs, celles-ci peuvent libérer leur énergie. Les premiers résultats, prometteurs, ne sont cependant pas encore suffisants pour une application industrielle, en l’intégrant dans des panneaux solaires thermiques par exemple.

5ZÜRICH - Suisse

Un fauteuil roulant pour monter et descendre les marches

Accessibilité

Si les fauteuils roulants pouvaient tous monter et descendre les escaliers, cela résoudrait de nombreux problèmes d’accessibilité dans les villes. C’est justement le but d’étudiants suisses de l’université de Zürich, qui ont fabriqué le prototype d’un fauteuil roulant motorisé toutterrain, baptisé Scewo. Grâce à des chenilles en caoutchouc qui épousent la pente, le fauteuil peut s’adapter aux marches et s’y aventurer sans risque, dans le sens de la montée comme de la descente. Des senseurs stabilisent le siège dans la pente. Cerise sur le gâteau : le fauteuil permet de lever l’utilisateur pour le mettre au niveau des personnes debout ou pour l’aider à attraper un objet sur une étagère.

4GAND - Belgique

De l’herbe transformée en carburant pour avions

Matières premières

L’herbe des prairies ne sert pour l’instant qu’à nourrir les animaux, mais pourrait-elle à l’avenir alimenter en gasoil les avions commerciaux ? Des chercheurs de l’université de Gand ont réussi à transformer, de manière très rapide, de l’herbe en une huile qui peut ensuite être changée en gasoil. Leur secret : une bactérie appelée Clostridium, qui accélère la fermentation de l’herbe et la production de décane, un hydrocarbure saturé de la famille des paraffines, qui est aussi l’ingrédient principal du carburant des avions. Pour l’heure, les scientifiques n’ont réussi à extraire que quelques gouttes de ce précieux or noir.

3SAO PAULO – Brésil

Un programme pour lancer une startup en 7 jours (contre 101 en moyenne)

Entrepreneuriat

À Sao Paulo, il faut aujourd’hui en moyenne 101 jours pour lancer une startup (et 79 jours dans l’ensemble du pays) à cause de procédures administratives longues et complexes. Pour stimuler l’entrepreneuriat, l’État et la ville ont lancé un programme baptisé Empreenda Fácil (« Entrepreneur facile »), qui vise à ramener ce délai à 7 jours. Toutes les entreprises qui ne requièrent pas d’autorisation environnementale ou sécuritaire particulière sont concernées, soit 80 %. Il s’agit d’une plateforme en ligne qui permet d’effectuer toutes les démarches de manière sécurisée. Simple, mais inexistant jusqu’à présent.

2NEW YORK – États-Unis

Quand les yeux se transforment en appareil photo et vidéo

Technologie

La série Black Mirror l’avait imaginé, Sony va le faire. Le géant américain a déposé en février un brevet, approuvé par l’US Patent and Trademark Office [Bureau des brevets et des marques de commerce, ndlr], pour développer des lentilles connectées capables de prendre des photos ou des vidéos. C’est, peu ou prou, le synopsis du troisième épisode de la série d’anticipation, dans lesquels les personnages peuvent enregistrer chaque moment de leur vie. Selon Sony, le système d’appareil photo/vidéo s’enclencherait grâce à un simple clignement des yeux, grâce à des capteurs capables de déterminer s’il s’agit d’un acte volontaire ou d’un réflexe. Les lentilles seraient autonomes en énergie grâce à des capteurs piézoélectriques qui convertiraient les mouvements de l’oeil en énergie. Consolation : le niveau de miniaturisation de ce projet est tel qu’il ne sera pas prêt de sitôt.

1MINNEAPOLIS – États-Unis

Un biopatch en 3D pour aider les victimes d’infarctus

E-santé

Le potentiel de l’impression 3D n’en est encore qu’à ses balbutiements. Aux États-Unis, une équipe de chercheurs de l’Université de Minnesota a mis au point un biopatch imprimé en 3D, capable d’aider à guérir du tissu cardiaque endommagé par une attaque, comme un infarctus. Leur méthode d’impression 3D laser a permis de produire des cellules souches issues de cellules cardiaques humaines. Implanté dans une souris ayant subi un infarctus, le patch a amélioré significativement sa capacité cardiaque en seulement quatre semaines. Reste à tester la technologie pour soigner des animaux de plus grande taille, et pourquoi pas l’homme dans quelques années.