Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

Vous recherchez : "Biochimie" 1 résultat trouvé

TEHACHAPI – États-Unis
Des gouttes dans les yeux pour...
Du 10 au 16 avril

Voir dans la nuit comme en plein jour… Un fantasme devenu réalité grâce à...

10K-CITY – Corée du Sud

Des voitures autonomes testées dans une ville fantôme

Automobile

En octobre, une nouvelle ville va apparaître sur la carte: K-City. Mais elle n’abritera aucun habitant, puisqu’il s’agit d’un immense terrain de jeu de 35 hectares consacré aux voitures autonomes. Pour des raisons de sécurité, le gouvernement sud-coréen a financé – pour 15millions d’euros – cette ville artificielle qui présentera toutes les caractéristiques d’un lieu à forte urbanisation, afin de tester les voitures autonomes de demain dans un contexte réaliste. Ce projet fait partie de la stratégie du pays pour faire partie de la révolution en cours dans le secteur de l’automobile.

9JINAN - Chine

Zhan Wenlian, la première Chinoise cryogénisée

Vie après la mort

Le 8mai dernier, Zhan Wenlian, une Chinoise de 49 ans, est décédée d’un cancer du poumon. Mais peut-être pas pour toujours: son corps a été cryogénisé dans l’espoir de la ramener à la vie dans le futur. Ainsi, pas de cercueil pour cette pionnière: conformément à ses souhaits, elle repose dans une cuve remplie de 2000 litres d’azote liquide. Juste après sa mort, son sang a été remplacé par une sorte d’antigel, puis a été refroidi à une température de -196 degrés avant d’être placé dans la cuve. L’opération, qui a duré 55 heures, a été menée par le Yinfeng Biological Group, une entreprise privée spécialisée dans les techniques de préservation du corps humain, avec l’université Shandong et la fondation américaine Alcor Life Extension, spécialisée dans la cyogénisation. Ce «service» a coûté 300000 dollars, auxquels s’ajoutent les frais de conservation annuels (environ 50000 dollars)… jusqu’à ce que la science soit capable de la ranimer.

8NEW DELHI - Inde

L’Inde inaugure le premier train à énergie solaire

Transports

Même si l’Inde est le troisième plus gros émetteur de gaz à effet de serre dans le monde, cela ne l’empêche pas de proposer des initiatives pionnières. Indian Railways, la compagnie de chemins de fer nationale, a lancé son premier train partiellement alimenté à l’énergie solaire. Six wagons ont été équipés de 16 panneaux solaires capables de produire 7200 kilowatts-heures d’énergie par an, qui alimentent des batteries d’une autonomie de 72 heures. De quoi faire économiser jusqu’à 21000 litres de carburant par an, car la locomotive fonctionne toujours au diesel. Un pas de plus pour doubler sa production d’énergie renouvelable, de 10 gigawatts aujourd’hui, comme le pays s’y est engagé.

7NAIROBI - Kenya

Une application pour aider les victimes d’excision

Social

À San Francisco, au concours de développeurs Technovation en août dernier, cinq lycéennes kenyanes, engagées contre les mutations génitales féminines, ont présenté i-Cut, leur application pour venir en aide aux femmes menacées d’excision, toujours pratiquée au Ghana bien qu’illégale. Elle se compose de boutons «aide», «secours», «témoigner», «informations sur les mutilations génitales» et «commentaires». Si une alerte est émise, elle est reçue par un centre de secours qui prévient les autorités. L’appli offre aussi une aide juridique et médicale. L’idée pourrait être pertinente dans un pays où 87% de la population possède un téléphone mobile.

6TEL-AVIV – Israël

De l’eau pour stocker les énergies renouvelables

Énergie

Comment stocker l’énergie solaire, éolienne ou hydraulique sans utiliser de l’électricité provenant de sources fossiles? La startup H2 Energy Now a trouvé une solution innovante grâce à… l’eau. Sa technologie repose sur le processus de dissociation entre l’hydrogène et l’oxygène lorsque l’eau entre en contact avec l’énergie. Grâce à des ondes radioélectriques, l’hydrogène est récupéré pour produire de l’électricité nécessaire au stockage de l’énergie produite par des panneaux solaires, des éoliennes ou des mécanismes hydrauliques. Dans le futur, H2 Energy Now envisage de commercialiser sa technologie pour les entreprises et même pour les particuliers

5WITTENBERG - Allemagne

Un robot en remplacement des prêtres?

Insolite

Pour fêter les 500 ans de la Réforme protestante, un pasteur a installé dans l’église de Wittenberg un… robot-prêtre. Sa fonction : bénir les fidèles. Nommé BlessU-2 (« je te bénis aussi »), l’androïde peut lire des extraits de la Bible en plusieurs langues et prendre une voix d’homme ou de femme. Un écran situé sur son torse permet de régler les paramètres. L’initiative, qui a déclenché une polémique car certains fidèles ont cru à un début de remplacement des prêtres, vise à faire réfléchir l’Église sur son rapport aux nouvelles technologies, notamment l’intelligence artificielle.

4COPENHAGUE - Danemark

Quand l’urine humaine sert à produire… de la bière

Alimentation

La Pisner est une bière 100% bio. Et pour cause: en lieu et place des engrais chimiques, les champs d’orge de la brasserie Norrebro Bryghus ont été fertilisés avec de l’urine humaine, récoltée lors des deux dernières éditions du Roskilde Festival, qui accueille tous les étés la crème des stars mondiales (Muse, Pharrell Williams…) près de Copenhague. 54000 litres d’urine ont été nécessaires à la fertilisation des champs. 60000 bouteilles – qui n’ont ni le goût, ni l’odeur de l’urine – ont été produites. Si l’opération est un succès commercial, une nouvelle récolte « 100 % naturelle» sera produite.

3TOULOUSE – France

Airbus construit la plus grande constellation satellitaire au monde

Espace

Pour donner l’accès à Internet partout dans le monde, Google parie sur des ballons. De son côté, la startup OneWeb mise sur les microsatellites placés en orbite basse (1200km). La pépite américaine s’est associée avec Airbus Defense and Space pour fabriquer la plus grande constellation de satellites au monde, de 900 microsatellites, dont 648 en orbite et environ 250 de remplacement. De quoi fournir une connexion Internet haut débit bon marché, notamment dans des zones isolées aujourd’hui non-desservies. Chaque satellite pèse entre 150kg et 200kg et coûte moins de 500000 dollars à produire, soit un coût total d’environ 450millions de dollars (376millions d’euros). En juin dernier, Airbus a inauguré sa première chaîne d’assemblage sur un site de 4600 mètres carrés à Toulouse. L’avionneur s’apprête à relever le défi d’en produire deux par jour, une cadence jamais vue dans l’industrie spatiale. Les premiers lancements sont prévus en 2018.

2WASHINGTON – États-Unis

Le premier smartphone sans batterie est né

High-tech

Alors que les innovations se multiplient pour augmenter la durée de vie des batteries des smartphones, des scientifiques de l’Université de Washington ont tout simplement décidé de s’en débarrasser. Ils ont ainsi créé le premier téléphone portable sans batterie, capable de fonctionner 24 heures sur 24. Ce prototype puise son énergie dans les ondes radioélectriques émises par les équipements qui l’entourent. Pour l’heure, la technologie est rudimentaire et ne peut pas supporter l’utilisation intensive d’un smartphone moderne. Mais, à l’avenir, elle pourrait s’immiscer dans bon nombre de nos outils intelligents du quotidien et permettre à leurs milliards d’utilisateurs dans le monde d’en bénéficier sans les brancher en permanence.

1LA JOLLA – États-Unis

Bientôt un vaccin contre l’héroïne ?

Toxicomanie

Et si la drogue n’avait plus aucun effet de dépendance sur notre cerveau ? C’est l’espoir d’une équipe de chercheurs américains du Scripps Research Institute. Après huit années de R&D, les scientifiques ont mis au point un vaccin qui empêche l’héroïne de l’atteindre. Les anticorps produits par le vaccin reconnaissent et bloquent la drogue avant qu’elle franchisse la « barrière hémato-encéphalique», qui protège normalement le cerveau. Mais les récepteurs qui accueillent l’héroïne et les autres opiacés ne sont pas bloqués, ce qui permet d’administrer au patient un substitut pour que le manque soit supportable. Le vaccin a été testé avec succès sur des rongeurs et des singes. S’il fonctionnait sur l’homme, ce serait une percée majeure dans le traitement des toxicomanies