Le tour du monde de l’innovation | Le tour du monde de l’innovation

Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

Vous recherchez : "Réalité virtuelle" 8 résultats trouvés

GUANGZHOU – Chine
Un zoo composé d’animaux…...
Du 31 mai au 06 juin 2018

Le zoo de la ville de Guangzhou mise sur une expérience inédite...

IKEBUKURO (TOKYO) – Japon
Des voyages immersifs sans...
Du 14 au 20 mars 2018

Étonnante expérience de la part de la compagnie aérienne japonaise...

TOKYO - Japon
Un brassard qui restitue la...
Du 27 septembre au 03 octobre 2017

Les frontières entre le réel et le virtuel ne cessent de se brouiller. Après...

MONTPELLIER – France
Thalatoo, le masque de plongée...
Du 05 au 11 avril 2017

Comment améliorer l’expérience de la plongée sous-marine ? La startup...

TOKYO – Japon
Des hologrammes qu’on peut...
Du 04 au 10 février

Et si vous pouviez vraiment serrer la main de votre ami à l’autre bout du...

TOKYO – JAPON
Écrire au clavier sur son bras,...
Du 04 au 09 décembre

Vous êtes dehors, sans PC ni tablette à portée de main, mais vous avez...

HAÏFA – Israël
Une bague pour interagir avec le...
Du 06 au 12 novembre

Commercialisé depuis cette semaine en France, Bird est une bague...

SALT LAKE CITY - États-Unis
The Void, le parc...
Du 3 au 9 juillet

Moins de logistique, moins d’espace nécessaire, et autant de plaisir pour...

8MER JAUNE – CHINE

La Chine fait décoller une fusée en pleine mer

Espace

Signe que la Chine rattrape les Etats-Unis et la Russie dans le spatial, l’ex Empire du Milieu a réussi pour la première fois à faire décoller une fusée porteuse en pleine mer, depuis un bateau situé dans la Mer Jaune, dans la province de Shandong. Cette prouesse technique a été réalisée le 5 juin dernier. L’éloignement des cotes a permis de charger davantage la fusée, avec sept satellites, dont cinq ont été déployés dans l’espace.

7TOMSK – RUSSIE

Une antenne pour accélérer la 5G

Internet

Plus rapide, dotée d’un débit et d’une capacité de connexion à davantage de capteurs et d’objets à la fois, la cinquième génération du réseau mobile, ou 5G, devrait faire exploser le volume de données qui circulent dans le monde. Des chercheurs russes et japonais de l’Université polytechnique de Tomsk, ont mis au point une antenne pour accélérer la vitesse du transfert des données pour la 5G. Sa particularité : l’absence de parties ouvertes à la sortie de l’antenne, ce qui évite de devoir les protéger quitte à réduire son efficacité. Dépourvue de pièces métalliques, elle fonctionne aussi près des câbles à haute tension.

6TEL-AVIV – ISRAËL

Bientôt un vaccin contre le mélanome ?

Santé

Forme parmi les plus dangereuses de cancer de la peau, le mélanome pourrait bientôt être de l’histoire ancienne grâce à un vaccin. Des scientifiques de l’Université de Tel-Aviv ont testé avec succès, sur la souris, un vaccin contenant deux anticorps. Chez les souris déjà malades, la mixture a permis de retarder nettement l’évolution de la maladie en stimulant le système immunitaire pour qu’il attaque mieux les cellules malades. Chez les souris en bonne santé, le vaccin a eu un effet préventif : aucune n’a développé de cancer. Les chercheurs estiment que leur traitement pourrait aussi être efficace contre d’autres cancers.

5STRASBOURG – FRANCE

Un casque de vélo gonflable qui se range dans la poche

Sécurité

L’idée de trimbaler toute la journée son casque quand on utilise un vélo ou une trottinette, dissuade certains citadins de correctement se protéger. Avec Bumpair, le casque n’est pas plus gros qu’un smartphone une fois plié. Conforme aux normes de sécurité du marquage CE, le premier casque gonflable, protégé par un brevet, pèse à peine 100 grammes. Deux secondes sont nécessaires pour le gonfler, au moyen de cartouches ou d’une pompe à vélo.

4CONAKRY – GUINÉE

Kunfabo, le premier smartphone 100% africain

Tech

Low cost (99 dollars), fabriqué par et pour les Africains : tel est le concept de Kunfabo (« quoi de neuf ? » en malinké, l’une des langues guinéennes), un projet porté par l’entrepreneure Fadima Diawma. Pour concurrencer les géants du low cost, essentiellement chinois, qui prospèrent en Afrique, Kunfabo se démarque en intégrant par défaut des applications « purement africaines », comme Dikalo (le WhastApp africain), une « appli » de recettes africaines, ou encore de géolocalisation des centres de santé. Le premier modèle devrait sortir fin 2019 et fonctionnera sous le système d’exploitation Android.

3AIMORÉS – BRÉSIL

Un couple fait pousser 710 hectares de forêt dans un désert

Environnement

L’homme peut aussi avoir un impact positif sur la nature. Dans l’État brésilien du Minas Gerais, Sebastião Salgado et sa femme, Lélia, ont planté depuis 1998 plus de 2 millions d’arbres, faisant revenir la faune et la flore dans un endroit qui était, avant leur arrivée, désert car ravagé par la déforestation. Leur projet, piloté par leur ONG Instituto Terra, a donc permis la création d’une immense forêt de 710 hectares, dotée de plus de 290 espèces d’arbres, de 172 espèces d’oiseaux, 33 de mammifères et 15 d’amphibiens et de reptiles. Ce nouvel écosystème a même eu des effets bénéfiques sur les températures de la région.

2BOSTON – ÉTATS-UNIS

Un short biomécanique pour courir sans effort

Habillement

L’homme augmenté de demain pourra courir plus vite. Des chercheurs du Wyss Institute, à Harvard, ont mis au point un short robotisé, qui permet d’augmenter les performances de celui qui le porte. Le « vêtement » pèse 5 kg. Son moteur se situe au niveau des reins et actionne des câbles qui assistent l’effort fourni par les jambes. D’une autonomie de 10 kilomètres, le short détecte et s’adapte à l’allure du marcheur ou du coureur. Les domaines d’applications se situent surtout dans le médical (rééducation, handicap) et le militaire.

1BERKELEY – ÉTATS-UNIS

Un robotcafard incassable pour sauver des vies

Secours

Ce minuscule objet doré de la taille d’un timbre-poste n’est pas une petite chose fragile. Il s’agit de la dernière prouesse d’ingénieurs de l’université de Berkeley : un robot-miniature incassable et capable de se faufiler partout, comme un cafard. Composé d’une fine feuille de polyfluorure de vinylidène, il peut se dilater, se contracter, avancer à la vitesse d’un cafard et supporter un million de fois son poids (on peut lui marcher dessus sans risque de le casser). Il peut donc se faufiler dans des espaces inaccessibles aux hommes et aux animaux, ce qui pourrait être précieux lors d’opérations de secours ou dans des zones dangereuses.