Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 3 4 5 6 2 1
10KANAGAWA – Japon

Kengoro, le robot qui transpire quand il fait ses pompes

Robotique

On connaît déjà les robots qui parlent, qui cuisinent et qui font le ménage. Désormais, place aux robots-coachs sportifs. Créé par les chercheurs japonais du Japan System Laboratory, Kengoro est un humanoïde de 1,70 m et de 56 kg. Grâce à ses 108 moteurs, il peut faire des pompes pendant onze minutes sans s’arrêter, et, comme nous, il transpire à grosses gouttes pendant l’effort. Cette dernière caractéristique n’a pas été imaginée afin d’imiter les humains, mais pour refroidir le système. D’ordinaire, ce sont des ventilateurs qui s’en chargent. Grâce à un squelette en aluminium rempli de minuscules trous qui permettent à l’eau de circuler, la chaleur s’évacue désormais par condensation. Selon les concepteurs, il s’agit d’une grande innovation, qui pourrait se généraliser dans le monde de la robotique.

9OBLAST D’AMOUR – Russie

Extraire de l’or à partir du charbon, c’est possible !

Matières premières

Les chercheurs du Centre scientifique de l’Amour (nommé ainsi en raison du fleuve) de la section d’Extrême-Orient de l’Académie russe des sciences, ont trouvé un moyen inédit pour extraire de l’or à partir du charbon. Pendant quinze ans, les scientifiques ont analysé la composition du charbon de différents gisements de la région et ont constaté que chaque tonne de combustible solide du bassin d’Erkovetsk contenait environ un gramme de métal précieux. Leur procédé permet de nettoyer la fumée de charbon brûlé. Les impuretés (y compris nuisibles) sont lavées et capturées par les filtres. Puis l’appareil extrait du concentré contenant de l’or pouvant être raffiné. Les chercheurs espèrent extraire 0,5 gramme d’or par tonne.

8BOMBAY – Inde

Un échiquier connecté qui déplace automatiquement les pièces

Loisirs

Plus besoin d’avoir un adversaire en face de soi pour jouer aux échecs. Grâce à l’échiquier connecté Square Off, les amateurs peuvent avoir la satisfaction de jouer sur un vrai échiquier, mais avec un adversaire à l’autre bout du monde, voire avec une intelligence artificielle. Conçu par la startup Infivention, Square Off se connecte à une plateforme en ligne, et les utilisateurs joueurs via une application mobile. Après chaque action, les pièces se déplacent automatiquement sur l’échiquier. Pour parfaire leur entraînement, les utilisateurs peuvent également suivre des matchs en ligne et en direct, en regardant les mouvements qui sont reproduits sur leur propre échiquier. Lancement prévu au printemps 2017, pour 179 euros.

7DUBAÏ – Émirats arabes unis

Un hyperloop pour parcourir les 150 km entre Dubaï et Abu Dhabi en 12 minutes

Transports

Le 8 novembre dernier, les Émirats arabes unis ont signé un partenariat audacieux avec la société américaine Hyperloop. L’objectif est de créer un train magnétique capable de parcourir en seulement 12 minutes les 150 kilomètres qui séparent les villes de Dubaï et d’Abu Dhabi. Les concepteurs planchent désormais sur le design pour imaginer comment ce moyen de transport futuriste pourrait se fondre dans les villes. Les premières images, révélées par le cabinet d’architecture danois BIG (Bjarke Ingels Group), montrent des petites nacelles transparentes de quelques places chacune, pouvant se déplacer de manière autonome. Aucune date précise n’a été communiquée pour la construction et la mise en service du projet.

3LITTORAL DE TANGER – Maroc

Une ville nouvelle à Tanger avec l’argent de la Chine ?

Urbanisme

C’est un projet pharaonique : une ville nouvelle sur le littoral de Tanger, capable d’héberger 300 000 habitants, pour un coût de 10 milliards de dollars. Le groupe chinois Haite financerait le projet, qui a été discuté par le roi Mohammed VI et le président chinois Xi Jinping en mai 2016, même si aucun contrat n’a encore été signé. L’objectif est de reproduire le modèle des zones économiques spéciales chinoises, à l’image de Shenzhen, qui ont vu le jour à la fin des années 1980. Les entreprises qui s’y installent bénéficient de taxes fortement réduites dont l’effet attendu est l’implantation de multinationales et l’embauche d’une main-d’oeuvre locale.

4BARCELONE – Espagne

La réalité virtuelle pour mieux récupérer après un AVC

Santé

À la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC), les dégâts occasionnés sur des zones du cerveau insuffisamment vascularisées au moment de l’attaque peuvent aller d’un simple trouble de la sensibilité à une faiblesse musculaire (hémiparésie), voire à la paralysie complète d’un membre (hémiplégie). Pour aider les victimes à récupérer plus facilement, l’hôpital de l’Esperança, à Barcelone, a mis au point des jeux en réalité virtuelle qui stimulent des zones spécifiques du cerveau en projetant le membre qu’ils ne peuvent bouger, et qui aident les patients à en reprendre le contrôle. Autre effet : les parties, qui mettent en scène des balles à lancer et à attraper, seraient très addictives.

5BALE – Suisse

Lutter contre les pesticides avec des miniguêpes tueuses de parasites

Agriculture

Afin d’éradiquer les nuisibles, véritables fléaux des champs, les agriculteurs utilisent régulièrement des pesticides, dont les effets nocifs sur l’environnement comme sur notre santé ne sont plus à démontrer. En Suisse, l’entreprise Nützlinge élève des trichogrammes, des miniguêpes d’à peine un millimètre, qui s’attaquent au principal parasite du maïs, la pyrale, un papillon dont les chenilles mangent les tiges de la plante. Ces miniguêpes ont la particularité de pondre leurs oeufs dans les oeufs d’autres insectes. Y compris, donc, dans ceux de la pyrale, qu’elles empêchent de se développer en prenant toute la place. Les trichogrammes de Nützlinge sont en plus développés afin d’être largués par drone directement dans les champs.

6STOCKHOLM – Suède

Bientôt une monnaie virtuelle pour remplacer les espèces ?

Dématérialisation

Quelque 97 % de la population suédoise utilisent une carte bancaire, tandis que les pièces de monnaie et les billets se font de plus en plus rares. Alors, pourquoi ne pas s’en passer complètement ? Le 16 novembre, le gouvernement et la Banque de Suède ont lancé une réflexion afin de créer une « e-couronne », une monnaie électronique qui offrirait aux ménages, administrations et entreprises une alternative aux espèces. « Émettre une e-couronne est complètement nouveau pour une banque centrale », souligne sa directrice, Cecilia Skingsley, qui ne se fixe pas d’échéance.

2WASHINGTON – États-Unis

La Nasa offre 30 000 dollars pour régler le problème du « caca dans l’espace »

Espace

Le sujet peut paraître trivial, mais le besoin est bien réel et très sérieux. Dans une vidéo, l’astronaute Richard Mastracchio a récemment lancé le « Space Poop Challenge », le « défi du caca dans l’espace ». L’objectif : trouver une solution pour collecter et traiter les déjections des astronautes en combinaison, afin de pouvoir se passer du dispositif actuel, les couches. Le système utilisé jusqu’à présent fournit oxygène, nutriments et protection – déchets humains compris – pendant huit à douze heures. Le nouvel équipement devra fonctionner durant six jours a minima, pour faire face, par exemple, à un cas de dépressurisation du vaisseau, qui forcerait les astronautes à rester longtemps en combinaison. Des idées ?

1SAN FRANCISCO – États-Unis

Concrn, l’appli qui gère les conflits de voisinage sans intervention de la police

Vivre ensemble

Et si la police n’était pas l’unique recours en cas de conflit de voisinage non-violent ? Dans le quartier de Tenderloin, l’un des plus défavorisés de San Francisco, la startup Concrn (jeu de mot « concern » qui signifie « inquiétude ») tente de populariser le concept « neighbor-to-neighbor », le « voisin à voisin ». Partant du principe que l’intervention d’une ou de plusieurs personnes concernées et bienveillantes est parfois plus efficace que le recours à la police, son créateur, Jacob Savage, invite les citoyens à lancer une alerte sur l’appli en cas de situation d’urgence. Utile pour régler un conflit de voisinage avant qu’il ne dégénère, aider une personne âgée à descendre l’escalier, ou encore porter secours à une personne en état d’ébriété ou sous l’emprise de drogues sur la voie publique. À noter qu’en cas de crime ou de violences, l’application redirige l’alerte vers le numéro de la police.