Le tour du monde de l’innovation | Le tour du monde de l’innovation

Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10MELBOURNE - Australie

La peinture solaire ou quand les murs deviennent source d’énergie

Énergie

Les panneaux solaires seront-ils ringardisés avant même d’être généralisés ? Des chercheurs du Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT) ont mis au point une peinture révolutionnaire : propre, elle est aussi capable de générer de l’énergie facile à stocker. Grâce à un composant spécial, le sulfure de molybdène synthétique, cette peinture agit comme un capteur à énergie solaire et à humidité de l’air, puis transforme l’eau captée en hydrogène, qui alimente des piles à combustible. Du dioxyde de titane – un pigment blanc – a aussi été ajouté pour attirer la lumière sur la peinture en quantité suffisante pour alimenter cette réaction chimique. Les inventeurs estiment que leur produit sera commercialisable dans cinq ans et pourra être appliqué sur n’importe quel support, que ce soit un mur, une voiture, voire du mobilier urbain.

9TOKYO – Japon

Un mini-robot sous-marin pour démanteler un réacteur nucléaire de Fukushima

Nucléaire

Six ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima, personne n’a pu pénétrer et analyser l’intérieur du réacteur numéro 3 pour envisager son démantèlement. C’est pourquoi la société Toshiba vient de développer un robot spécial, le Toshiba ROV. Grâce à sa taille minuscule (30 cm de haut, 13 cm de diamètre), ce robot sousmarin pourra passer via le trou de la cuve du réacteur, qui mesure 14 cm. Ses caméras intégrées et ses lumières LED permettront d’observer l’intérieur, d’abord pour en débarrasser les débris de combustible, puis pour tenter de récupérer le combustible fondu et, à terme, pour effectuer une décontamination totale des eaux. Cette mission pourrait s’étaler sur quarante ans et coûter près de 200 milliards d’euros.

8SÉOUL - Corée du Sud

Un « pacemaker » alimenté par les mouvements des muscles

Santé

La durée de vie moyenne d’un stimulateur cardiaque, ou pacemaker, est actuellement d’environ sept ans. Pour la prolonger, des chercheurs de l’Institut supérieur coréen des sciences et technologies ont conçu un nanogénérateur flexible, qui produit de l’énergie à partir des mouvements des muscles. Une expérimentation a été menée avec succès sur des rats. À terme, le dispositif ne pourra pas remplacer la batterie d’un pacemaker, mais il pourrait prolonger significativement sa durée de vie.

7TEL-AVIV - Israël

Un satellite pour surveiller le réchauffement climatique

Spatial

Quel est l’impact précis du réchauffement climatique sur la végétation ? Pour mener une étude de grande ampleur sur ce sujet, l’agence spatiale israélienne (ISA) et le Centre national d’études spatiales français (Cnes) ont lancé la mission Vénus. Début août, un satellite a été envoyé dans l’espace avec la mission de récolter des données inédites sur l’impact de la hausse des températures. Pendant deux ans et demi, il photographiera, tous les deux jours, plus de 110 sites à la végétation variée (forêts, plaines, tropiques, rizières, déserts, savane) sélectionnés par les scientifiques. Les premières images seront disponibles dès cet automne.

6PARIS – France

L’oreillette antironflements pour la paix des ménages

Confort

Dans un couple, les ronflements de l’un peuvent rapidement agacer l’autre. Pour préserver la paix des ménages, Beurer, qui commercialise déjà des réveils, des balances et des appareils de bien-être, a lancé une oreillette connectée. Son objectif : la disparition pure et simple des ronflements. Lorsque l’utilisateur porte les oreillettes, des sifflements discrets et des vibrations s’activent dès qu’il commence à ronfler. Ces stimuli pousseraient le ronfleur à changer de position, ce qui aurait pour effet d’interrompre les ronflements. Au matin, l’utilisateur peut consulter grâce à une appli dédiée les données enregistrées pendant la nuit et noter ses activités de la soirée précédente, ce qui permet au logiciel d’établir des corrélations et de fournir des conseils pour changer certaines habitudes. L’oreillette Beurer SL 70 coûte 150 euros.

5LONDRES – Royaume-Uni

Simba Blue, la chaise longue high-tech à 45 000 euros

High-tech

Nouveau joujou pour vacanciers à (très) fort pouvoir d’achat, Simba Blue, créé par la société de literie Simba, s’impose sans peine comme la quintessence de l’objet connecté de luxe. Cette chaise longue, bardée de technologies, peut tourner à 360 degrés pour suivre ou vous protéger du soleil. Ses capteurs surveillent en temps réel votre exposition aux UV, calculent la dose accumulée et se connectent à une application sur smartphone pour vous prévenir de remettre de la crème. Un système de brumisation enrichi à l’aloe vera, à l’eau de rose ou au bambou, diffuse de fines gouttelettes de crème solaire. Bien sûr, le matelas, tout confort, est aussi équipé d’un chargeur de téléphone portable fonctionnant à l’énergie solaire, d’un parasol à LED, d’un capteur de Wi-Fi, et même d’un coffrefort. Dédié aux professionnels des plages privées de luxe, ce bijou de plage coûte 45 000 euros. Des établissements à Saint-Tropez, Ibiza, Miami et Marbella en auraient acquis quelques exemplaires.

4YAMOUSSOUKRO - Côte d’Ivoire

Môh Ni Bah, le service de déclarations de naissances par SMS

Administration

En France, malgré la révolution numérique, il faut toujours se rendre à la mairie pour déclarer une naissance. En Côte d’Ivoire, où deux tiers des enfants ne sont pas déclarés à l’état civil, ce qui les prive de nombreux droits, un simple SMS suffit désormais. Môh Ni Bah (« félicitations » en baoulé) permet aux chefs de village d’envoyer par SMS les informations sur les naissances, pour mettre à jour une base de données connectée aux centres officiels de déclaration de naissance. Un progrès qui devrait permettre à des millions de citoyens de bénéficier de leurs droits tout au long de leur vie.

3TORONTO - Canada

All Controller, la manette universelle pour jouer sur tous les supports

Loisirs

De nombreux gamers disposent de plusieurs consoles de jeux de salon avec, pour chacune, sa manette. Ils jouent aussi beaucoup sur leur ordinateur, leur tablette ou leur smartphone. Pour éviter la multiplication des manettes et simplifier l’expérience utilisateur, l’entreprise Digital Depth a inventé une manette universelle, All Controller, compatible à la fois avec les dernières consoles de salon et les jeux sur PC et Mac, mais aussi avec les appareils mobiles tournant sous Android et iOS. L’initiative est un énorme succès sur le site de financement participatif Kickstarter, où l’objectif de 75 000 dollars canadiens (environ 50 000 euros) a été atteint en quelques jours. L’objet dispose d’une autonomie de 40 heures et coûte 100 euros.

2EVANSTON – États-Unis

Un patch connecté pour remplacer la prise de sang

Médecine

L’analyse de la transpiration, qui recèle des informations aujourd’hui peu exploitées, suffira-t-elle pour effectuer certains tests qui nécessitent aujourd’hui une prise de sang ? Des chercheurs américains de l’Université de Northwestern, près de Chicago, le pensent. Ces scientifiques ont créé un patch connecté qui dresse un bilan de santé via l’analyse de la sudation, en quelques minutes et sans douleur. Composé de plusieurs microcapteurs, le patch récolte diverses informations (quantité d’électrolytes – sels minéraux – dans le sang, taux d’hydratation…), les analyse et fournit un résultat sous la forme d’un code couleur, ce qui permet d’indiquer au patient d’éventuelles carences. De quoi éviter un aller-retour chez le médecin pour certains examens.

1SAN FRANCISCO – États-Unis

Perfect Day, le lait écolo… conçu sans vaches

Alimentation

Après la viande fabriquée en laboratoire, le lait de vache artificiel arrive sur le marché. La startup Perfect Day a mis au point un lait synthétique, c’est-à-dire sans composant animal, à la fois écolo – son impact environnemental est 84 % inférieur à celui d’un élevage laitier – et durable. Surtout, son produit aurait le goût, la texture et la valeur nutritive du vrai lait de vache, car il est fabriqué à partir d’une souche de levure qui produit des protéines végétales. Perfect Day sera vendu à des prix similaires aux laits classiques, à partir de la fin de l’année. La startup prévoit aussi de produire des fromages et des yaourts animal free dès 2018.