Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10KANAZAWA – Japon

Enfin une glace qui ne fond pas en plein soleil !

Insolite

Au Japon, les étés sont très chauds et humides, ce qui fait fondre les glaces en un temps record. Sauf celles de la boutique Kanazawa Ice, qui vend depuis avril des crèmes glacées qui ne « fondent pas ». La société Biotherapy Development Research y intègre du polyphénol, une molécule naturelle qui peut être extraite de certains fruits, comme les fraises. Son effet retarde la fonte de la glace. Le principal quotidien japonais, Asahi Shimbun, a testé et approuvé : il a vu un couple rester cinq minutes en plein soleil avec une glace qui n’a pas changé d’aspect. Il a aussi placé deux crèmes glacées devant un sèchecheveux : la première, contenant du polyphénol, n’a pas changé d’apparence pendant plusieurs minutes, tandis que la deuxième, qui n’en contenait pas, a fondu presque instantanément.

9DAEJEON - Corée du Sud

Un drone résistant aux flammes pour guider les pompiers

Secours

Comment gérer les incendies dans les tours d’habitation et les gratte-ciel ? Pour aider le travail des pompiers, des chercheurs de l’Institut coréen des sciences et technologies ont créé un drone ignifugé baptisé Faros, pour Fireproof Aerial Robot System (système robotique aérien ininflammable). L’engin peut détecter les feux dans les gratte-ciel et transmettre des images en temps réel, depuis l’intérieur des bâtiments, aux pompiers. Contrairement à une version précédente créée en 2014, le Faros peut escalader les murs et voler, ce qui lui permet d’accéder à un site accidenté et jonché de débris et de cendres. Sa caméra thermique permet également d’identifier des objets ou des personnes. Il peut supporter une température de 1 000 degrés Celsius pendant une minute.

8LIUZHOU – Chine

La Chine construit la ville la plus écolo au monde

Urbanisme

Pays le plus pollué au monde – une situation qui entraîne plus de 4 000 décès par jour –, la Chine ne compte pas reproduire ses erreurs d’urbanisme. Liuzhou Forest City se veut un laboratoire de la ville de demain. Il s’agit d’une ville nouvelle de 175 hectares située dans une zone montagneuse de la région autonome du Guangxi (sud-est), qui pourra accueillir 30 000 habitants. Sa particularité ? Elle abritera plus de 40 000 arbres et 1 million de plantes. En fait, il y aura des plantes et des arbres aux propriétés dépolluantes partout, y compris sur les toits de chaque bâtiment. D’après le cabinet d’architecture Stefano Boeri, qui pilote le projet, Liuzhou Forest City sera capable d’absorber 10 000 tonnes de CO₂ et 57 tonnes de polluants par an, tout en produisant 900 tonnes d’oxygène. Des panneaux solaires la rendront autonome en énergie. Un système de géothermie produira l’air conditionné. Et les transports publics seront totalement électriques. Le coût de cette ville expérimentale n’a pas été dévoilé, mais elle devrait être achevée en 2020.

7TEL-AVIV – Israël

Cathi, le cathéter qui évite les amputations

Médecine

Inséré dans un vaisseau sanguin, le cathéter permet le drainage ou l’injection de liquides. Mais en cas d’échec de la procédure d’insertion, les conséquences peuvent aller jusqu’à l’amputation. D’où la création, par la startup Eximo Medical, de Cathi, un cathéter connecté à un système de laser à impulsions. Une ablation laser permet de déposer précisément le cathéter sur une cible, ce qui se révèle très utile lorsqu’il faut pénétrer dans des vaisseaux bloqués et réduit donc les risques. Ce modèle est particulièrement adapté aux interventions d’artériopathie des membres inférieurs, qui sont très risquées et responsables de 66 % des amputations.

6MUNICH – Allemagne

4D City, le satellite ultraprécis qui surveille la ville

Smart-City

Pour observer l’expansion urbaine et repérer d’éventuelles dégradations des bâtiments et autres constructions, l’université technique de Munich utilise 4D City, une nouvelle technologie utilisant un satellite capable de produire des modélisations 3D de grandes villes en nuages de points. Placé en orbite polaire depuis juin 2007 pour observer la Terre, ce satellite civil est très précis : il mesure 3 millions de points pour un kilomètre carré. Il passe tous les onze jours, mais avec une légère variation orbitale à chaque fois, ce qui lui permet de fournir différentes perspectives. En cumulant ces clichés, les chercheurs ont reproduit plusieurs villes en 3D et peuvent suivre l’évolution dans le temps de chaque point (le temps étant la « quatrième dimension » de la 4D). Ce qui permet de voir si un bâtiment, un pont ou un tunnel s’affaisse ou se déporte, afin d’aider les géologues et les ingénieurs civils. Les scientifiques veulent modéliser ainsi les villes du monde entier.

5ROTTERDAM – Pays-Bas

L’autoroute du futur sera en plastique recyclé

Transports

Contrairement aux apparences, le plastique recyclé peut être plus résistant que l’asphalte. Et beaucoup moins polluant. La société néerlandaise VolkerWessels espère ainsi que les autoroutes de demain seront conçues avec le PlasticRoad, son nouveau revêtement composé de plastiques recyclés. D’après l’entreprise, le matériau présente une durée de vie trois fois plus longue que les routes classiques. Il peut aussi résister à des températures allant de - 40° à + 80° C et serait plus résistant au poids des véhicules, qui finit par abîmer la chaussée avec le temps. Autre avantage : les parcelles de routes pourraient être assemblées, et le matériau intègre une structure creuse pour le câblage ou l’emplacement de tuyaux souterrains. Le projet en est encore au stade de l’expérimentation, mais l’entreprise envisage un test dans une rue de Rotterdam.

4BAMAKO - Mali

Bogou, l’expertise dermatologique à distance

Santé

Le Mali compte un dermatologue pour un million d’habitants, alors que 30 % de la population souffre de maladies de la peau (lèpre, psoriasis, eczéma). Une carence dramatique, que la startup Bogou tente de contourner grâce à la télémédecine. Ce service, disponible via une application, permet à des médecins généralistes d’envoyer des photos de leurs patients sur une plateforme sécurisée. Puis, à des dizaines ou à des centaines de kilomètres de là, l’un des rares spécialistes les examine et établit son diagnostic. Financée par la fondation Pierre Fabre, l’expérience a permis de recenser et de soigner à distance 3 000 infections de patients originaires des zones rurales, défavorisées et enclavées.

3SÃO PAULO – Brésil

Un emballage qui détecte la fraîcheur des aliments

Consommation

Certains produits alimentaires restent parfaitement consommables après la date de péremption affichée. Et si l’on réduisait le gaspillage de la nourriture en tenant compte de sa véritable fraîcheur ? C’est l’objectif de l’entreprise brésilienne Braskem, qui a développé, en collaboration avec des universités au Brésil et aux États-Unis, un tout nouveau type d’emballage « intelligent ». Grâce à des indicateurs de pH, celui-ci analyse la fraîcheur de la nourriture et change de couleur si elle commence à se détériorer. Le prototype, fruit de trois ans de recherche, doit encore être optimisé pour pouvoir être produit en masse, mais semble prometteur pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

2LEXINGTON - États-Unis

Un implant oculaire pour soigner des maladies et voir en 3D

Homme augmenté

C’est une prouesse scientifique majeure dans le domaine de la chirurgie oculaire. L’entreprise du Kentucky Omega Ophthalmics a réussi, en juin, à greffer chirurgicalement un implant révolutionnaire dans l’oeil d’un patient. Sa caractéristique : il permet de soigner des maladies comme la cataracte ou le glaucome, de délivrer des doses de médicament ou de recevoir des lentilles biométriques. Cette capsule nécessite une incision de 2,75 mm, mais une fois installée, elle ressemble à une lentille classique. Le plus fou est que, demain, il sera également possible d’y intégrer des éléments de réalité augmentée tels que des cartes. Prochaine étape : l’autorisation pour des tests à grande échelle aux États-Unis et en Europe.

1AMERICAN FORK - États-Unis

Des toilettes autonettoyantes grâce à une lumière spéciale

Hygiène

Nettoyer les toilettes n’est une partie de plaisir pour personne. Et si vos w.-c. restaient toujours propres ? C’est la promesse d’une startup de l’Utah, IllumiBowl. L’entreprise a développé une technologie d’éclairage sans UV, qui peut éradiquer toute bactérie présente dans la cuvette. Le procédé, qui a déjà prouvé son efficacité dans certains hôpitaux, se déclenche toutes les deux minutes pendant quinze secondes, et une fois par jour pendant huit minutes. Il fonctionne grâce à des piles et coûte à peine 19,99 dollars. La startup a récolté plus de 100 000 dollars sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, alors que son objectif était de 10 000 dollars.