Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10WELLINGTON - Nouvelle-Zélande

L’intelligence artificielle qui rend fous les arnaqueurs

Informatique

Ras-le-bol des emails qui tentent de vous arnaquer ? L’ONG néo-zélandaise Netsafe a décidé de prendre les spammeurs à leur propre jeu avec Re : Scam, une intelligence artificielle destinée à leur faire perdre du temps. Le logiciel entame une conversation sans fin avec le spammeur en le bombardant de questions. Celui-ci, pensant avoir attrapé une proie, y répond mais reçoit de nouvelles questions. L’IA va par exemple lui fournir un faux numéro de compte en banque via un service chiffré ou pose mille questions sur les procédures pour obtenir un iPhone à 1 euro. Il suffit de transférer le spam à l’adresse me@rescam.org. Le service vous envoie ensuite la retranscription des échanges, parfois très drôles. À défaut de pouvoir éviter les spams, autant jouer avec.

9TOKYO – Japon

Six jours de congés supplémentaires pour les non-fumeurs

Société

La société Piala Inc. a eu une idée novatrice pour encourager ses salariés à arrêter de fumer. Les non-fumeurs, qui se plaignaient de travailler plus que leurs collègues fumeurs, pourront bénéficier de six jours de congés payés supplémentaires. La pause cigarette est un problème pour l’entreprise, située au 29e étage d’une tour, ce qui se traduit par des pauses cigarette d’au moins 10 minutes. Depuis septembre dernier, 4 employés sur 42 fumeurs ont arrêté de fumer pour bénéficier de cet avantage. Selon le ministère de la Santé, 28 % des hommes japonais sont fumeurs, contre 9 % des femmes.

8SINGAPOUR

Un système d’enregistrement entièrement automatisé pour les aéroports

Transports

Les nouvelles technologies entrent doucement mais sûrement dans les aéroports pour révolutionner le contrôle des passagers. Celui de Singapour-Changi (58,7 millions de passagers par an, 17e aéroport mondial) a ouvert fin octobre un quatrième terminal doté d’un système d’enregistrement entièrement automatisé. Les passagers embarquent donc dans l’avion sans avoir interagi avec un seul membre du personnel, grâce à la reconnaissance faciale à partir des photos des passeports. L’objectif est de gagner du temps lors de l’embarquement, même si du personnel est présent pour aider ceux qui rencontrent des difficultés. L’aménagement de ce terminal, qui aura une capacité annuelle de 16 millions de personnes, a coûté 985 millions de dollars de Singapour (827 millions d’euros).

7TEL-AVIV - Israël

Quand le bitume alimente les véhicules électriques

Énergie

Des véhicules électriques alimentés via le bitume, est-ce l’avenir de l’automobile en ville ? La startup ElectRoad le croit. Elle a créé une technologie de recharge des voitures électriques sans fil, intégrée au bitume, qui alimente les véhicules pendant qu’ils se déplacent. Son secret : un système de transfert de puissance sans fil (DWPT), qui partage l’énergie entre les véhicules d’un même réseau. Des bandes d’énergie sans fil, fabriquées à partir d’électro-aimants et de plaques de cuivre, sont intégrées dans des voies routières spéciales, tandis que des plaques similaires sont installées sur la partie inférieure des véhicules. Le gouvernement israélien collabore avec ElectRoad pour installer une ligne de bus électrique à Tel-Aviv. Le système devrait être testé prochainement.

6KIEV - Ukraine

Le ronronnement du chat dans l’oreiller qui aide à s’endormir

Objets connectés

Plus de deux Français sur trois seraient victimes de troubles du sommeil à l’endormissement. Un marché pour de nombreuses startups, dont l’ukrainienne CatPillow. Cette pépite a inventé un objet à placer sous l’oreiller qui promet de vous endormir rapidement grâce au pouvoir relaxant du ronronnement de chat. Le gadget émet des sons de basse fréquence, appelés « battements binauraux ». Si leur influence sur la santé n’a pas été prouvée scientifiquement, les créateurs assurent qu’ils favorisent l’endormissement. L’objet peut aussi détecter le moment où vous sombrez dans le sommeil et enregistrer les cycles. Il offre aussi une fonction réveil, grâce cette fois à des sons de haute fréquence pour vous tirer du lit.

5MOLSHEIM - France

La serre connectée qui produit 400 kg de légumes par an

Agriculture

Impossible de produire soi-même ses fruits et légumes, et même ses poissons, en quantité suffisante ? Pas si sûr. La startup alsacienne Myfood a mis au point une serre connectée alliant deux concepts : la permaculture, qui prend en considération la biodiversité de chaque écosystème dans le cadre d’une production durable et économe en énergie, et l’aquaponie, une forme d’agriculture intégrée associant une culture de végétaux et un élevage de poissons. La serre fait au maximum 22 mètres carrés et pourrait produire, selon la startup, 400 kg de fruits et légumes par an, ainsi que 40 kg de poissons. Le tout en n’y consacrant qu’une heure par semaine, et pour la somme de 8 000 euros, livraison et installation incluse. L’entreprise cible les particuliers à fort pouvoir d’achat qui ont un grand jardin, mais aussi les entreprises et les collectivités.

4SWINDON - Royaume-Uni

Quand le plastique redevient pétrole

Recyclage

Aujourd’hui, seulement 10 % des déchets plastiques sont recyclés, car il est souvent moins cher de produire du plastique vierge. Les 90 % restants sont incinérés, mis en décharge ou abandonnés dans les océans. Pour trouver un modèle économique au recyclage du plastique, la société Recycling Technologies a inventé une machine, RT7000, qui le transforme en une huile appelée Plaxx. Le plastique est broyé, séché, puis chauffé à 500 °C sous pression à l’intérieur d’une unité de craquage thermique. La vapeur d’hydrocarbure obtenue est filtrée et traitée, puis condensée pour devenir le Plaxx. Ce liquide peut servir pour produire du plastique vierge ou alimenter les moteurs de bateaux et les machines industrielles. Le RT7000 peut traiter 7 000 tonnes de déchets plastiques par an.

3CERRO PARANAL – Chili

3 Découverte d’une planète de la taille de la Terre à 11 années-lumière

Astronomie

L’espace n’en finit plus de révéler, un à un, ses nombreux secrets. Un télescope de l’Observatoire européen austral (ESO), situé dans le désert d’Atacama au Chili, a réalisé grâce aux progrès de la technologie une nouvelle découverte majeure : une planète rocheuse, d’une taille comparable à celle de la Terre, située à 11 années-lumière. Cette planète orbite dans une zone dite habitable autour de son étoile, Ross 128, à une distance qui permet une température modérée et l’existence d’eau sous forme liquide, donc l’apparition de la vie. Point positif : la petite étoile est très stable, sans éruptions visibles qui pourraient disperser son atmosphère. À suivre…

2NEW BRUNSWICK – États-Unis

Une intelligence artificielle pour détecter des contrefaçons

Arts

Reconnaître les contrefaçons demande aujourd’hui des procédures complexes : spectroscopie infrarouge, datation radiométrique, chromatographie gazeuse… Demain, cela pourrait être très simple grâce à l’intelligence artificielle. Des chercheurs de l’Université Rutgers ont créé une IA capable d’analyser chaque coup de pinceau pour reconnaître l’artiste derrière la toile. Le réseau neuronal récurrent (RNR) est nourri avec 80 000 traits individuels définissant les caractéristiques des plus grands peintres, de Picasso à Matisse en passant par Monet. Un algorithme a ensuite été conçu pour repérer et analyser les coups de pinceaux sur les peintures. Les chercheurs se sont entraînés sur des faux impossibles à repérer à l’oeil nu, et l’IA les a tous détectés.

1FLINT – États-Unis

Une ado de 11 ans invente un appareil qui détecte la présence de plomb dans l’eau

Science

Pour tester la concentration de plomb dans l’eau, qui peut provoquer de graves problèmes de santé, les Américains n’ont que deux options : utiliser des bandelettes de test peu précises ou envoyer un échantillon à l’Agence américaine de protection de l’environnement pour le faire analyser. Gitanjali Rao, une ado de 11 ans, a inventé une nouvelle solution : un appareil portatif, baptisé Tethys, capable de détecter rapidement et de manière très précise les niveaux de plomb présent dans l’eau, grâce à un capteur. La jeune fille vient de remporter le concours mondial des jeunes scientifiques du Discovery Education 3M, ainsi qu’un chèque de 25 000 dollars (21 000 euros). Elle pourra ainsi améliorer son invention afin de la commercialiser.