Le tour du monde de l’innovation | Le tour du monde de l’innovation

Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10TOKYO – Japon

La peinture invisible qui protège les meubles

Matériau

Rayer un beau meuble, de l’histoire ancienne ? L’entreprise japonaise Belay a mis au point une peinture invisible qui fait office de film de protection une fois sèche. Elle protège ainsi des petits coups, des éraflures et des taches de l’utilisation quotidienne, sans altérer la couleur d’origine, promet la société. La peinture peut s'appliquer sur le bois, le carrelage, la céramique et certaines pierres, dont le granit. Le pot coûte 145 dollars (123 euros environ). Pour l’heure, le produit n’est disponible qu’au Japon.

9SÉOUL – Corée du Sud

100 000 dollars pour cloner votre chien

Insolite

Faire cloner son chien est désormais possible, mais ce n’est pas donné. L’entreprise Sooam Biotech a effectué cette prestation originale – et éthiquement douteuse – pour environ 600 clients, venant de partout dans le monde. Les propriétaires envoient des cellules de peau de leur animal avant sa mort et le laboratoire pratique le clonage, pour la somme rondelette de 100 000 dollars. Problème : les chiens clonés (le premier a vu le jour en 2005) vieillissent plus rapidement que la normale. L’Université nationale de Séoul a annoncé il y a quelques mois le succès d’une opération de « re-clonage », à partir d’un chien déjà cloné. On n’arrête plus le progrès !

8SEMAKAU - Singapour

Une île laboratoire des énergies renouvelables

Énergie

L’île de Semakau, située à 8 km de Singapour, va se transformer en laboratoire grandeur nature d’expérimentations sur les énergies renouvelables. Objectif : démontrer que les microgrids (des réseaux électriques organisant la distribution de l’énergie renouvelable) peuvent fournir une énergie propre et abordable pour tous. Le programme, baptisé REIDS, est lancé par l’Université de Nanyang, à Singapour. Trois groupes (Engie, Schneider Electric, General Electric Power) sont partenaires. Différentes solutions seront testées pour étudier la configuration la mieux adaptée pour tel ou tel site en fonction de sa population, de son climat…

7HELSINKI - Finlande

Le casque de réalité virtuelle du futur

Technologie

Lors du festival Slush, qui se déroule fin novembre à Helsinki, la startup finlandaise Varjo a annoncé le lancement de son casque de réalité virtuelle très haute résolution. Sa particularité ? La human eye resolution, avec un système de suivi des yeux qui rend la résolution perçue beaucoup plus élevée qu’un casque classique. Les tests indiquent que le rendu est effectivement bluffant. Le casque a été réalisé en collaboration avec Nvidia et AMD. Volkswagen a signé avec la startup afin de l'utiliser pour le design et les process d’ingénierie de ses voitures. Varjo vient également de boucler une levée de fonds de 6,7 millions de dollars (5,6 millions d’euros).

6TEL AVIV - Israël

Contre le jetlag, des bars à oxygène dans les aéroports ?

Transports

Les docteurs Benjamin Ladeuix et Yaarit Adamovitch, chercheurs de l’Institut Weizmann de Tel Aviv, viennent de breveter une technique qu'ils ont découverte pour atténuer les effets du décalage horaire. Le jetlag résulte d’un voyage rapide à travers plusieurs fuseaux horaires et se matérialise par un dérèglement de l’horloge biologique qui ajuste les réactions cellulaires en fonction de la lumière, de la température et de l’oxygène qu’elle reçoit. Les chercheurs ont identifié le rôle clé de la protéine H1F1, qui libère l'oxygène dans les cellules quand l'organisme en a besoin. En injectant de l'oxygène chez des souris dotées de ce gène, ils se sont rendu compte que cela permettait de synchroniser le cycle circadien et de s'ajuster au nouveau fuseau horaire en réduisant les effets du jetlag de 50 % sur un décalage de six heures. Reste à trouver comment commercialiser le produit. Une piste serait de créer des bars à oxygène dans les aéroports, par exemple.

5LAUSANNE – Suisse

Les paraplégiques soulagés par la réalité virtuelle

Santé

La réalité virtuelle sera-t-elle un jour indispensable à la pratique de la médecine ? Des chirurgiens l’utilisent déjà pour s’entraîner aux opérations. Des scientifiques de l’école polytechnique fédérale de Lausanne s'en servent désormais pour soulager la « douleur fantôme » du membre absent ou paralysé des paraplégiques. Leur méthode : tromper le cerveau et envoyer des stimuli sur d’autres parties du corps, en amenant le cerveau à penser qu’ils proviennent du membre fantôme. Cela soulage la douleur des patients, pourtant conscients du stratagème. De quoi ouvrir la voie à une utilisation thérapeutique de la réalité virtuelle.

4PARIS – France

Une batterie plus durable, plus efficace et moins chère

Technologie

Après les batteries au lithium-ion, place à celles au sodiumion ? C’est le pari de l’entreprise française Tiamat. Ses chercheurs ont mis au point une nouvelle batterie dotée d’une durée de vie de dix ans (contre trois ou quatre pour les batteries au lithium, d’après le CNRS), d’une capacité de recharge 10 fois plus rapide et d’un coût de fabrication inférieur à celles au lithium, car le sodium est moins rare. Ce nouveau type de batteries permettra de commercialiser des ordinateurs et autres objets électroniques plus autonomes, moins chers et avec un impact environnemental moindre. Tiamat compte commercialiser son innovation dès 2020.

3DAKAR - Sénégal

La « Bourse en ligne » des agriculteurs sénégalais

Agriculture

Avec la plateforme Mlouma, le Sénégalais Aboubacar Sidy Sonko a réussi à bousculer le circuit de production agricole dans son pays. Sa recette : appliquer le principe de la Bourse en ligne au monde de l'agriculture. La plateforme offre aux agriculteurs et aux industries agroalimentaires du pays un accès aux informations du marché en temps réel, ce qui permet aux différents acteurs de communiquer sur la production (prix, quantités, lieux de production…), de mettre à jour leur stock automatiquement, de consulter des offres et d'effectuer des commandes. Lancée en 2012, Mlouma s'est progressivement imposé comme la place de marché de référence pour les agriculteurs sénégalais.

2BOSTON – États-Unis

Des muscles artificiels pour les robots qui iront explorer Mars

Robotique

nspirés par le pouvoir de pliage de l’origami, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont créé des muscles artificiels qui pourraient donner à des robots la capacité de soulever jusqu’à 1 000 fois leur poids. Les muscles (ou actionneurs) sont construits sur une structure de bobines métalliques ou de feuilles de plastique. Un muscle de 2,6 g peut soulever un objet de 3 kg, « soit l’équivalent d’un canard soulevant une voiture ». Les utilisations possibles comprennent des habitats spatiaux extensibles sur Mars, des appareils chirurgicaux miniatures, des exosquelettes, des véhicules d’exploration en eaux profondes ou des architectures transformables. « Grâce à ces actionneurs ayant des propriétés similaires au muscle naturel, nous pouvons imaginer construire presque n’importe quel robot pour presque n’importe quelle tâche. », indique Rob Wood, l’un des scientifiques attachés au projet.

1WATERLOO – Canada

Une IA qui détecte les conducteurs distraits

Automobile

De nombreux accidents de voiture sont causés par des conducteurs distraits, notamment parce qu'ils utilisent leur smartphone. Des chercheurs de l’Université de Waterloo ont mis au point un logiciel d’analyse vidéo identifiant ceux qui pianotent sur leur téléphone en conduisant. Le système d’intelligence artificielle surveille les mouvements des yeux et de la tête qui s’écartent des comportements de conduite normaux. Les algorithmes peuvent détecter la durée de la distraction à l’aide de caméras de bord et alerter le conducteur de sa négligence. Les chercheurs travaillent sur la possibilité de la connexion du dispositif avec la voiture, pour activer les fonctions de sécurité comme le pilotage automatique temporaire ou les systèmes de contrôle de collision.