Le tour du monde de l’innovation | Le tour du monde de l’innovation

Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10KYOTO – Japon

Un troisième bras robotique contrôlé par la pensée

Homme augmenté

Qui n’a jamais eu envie d’avoir une main supplémentaire pour réaliser une tâche quotidienne ? Dans le futur, on pourra peut-être contrôler un troisième bras par la pensée. Cette innovation vient d’être mise au point par des scientifiques de l’Institut de recherche avancée en télécommunications de Kyoto. Ils ont mené une expérience dans laquelle 15 cobayes devaient attraper une bouteille d’eau par la pensée avec un troisième bras robotique, tout en ayant les deux mains occupées par un jeu d’adresse. Huit d’entre eux ont réussi à attraper la bouteille tendue. En pensant à l’action de refermer la main sur la bouteille, ils ont émis des ondes dans leur cerveau. Celles-ci ont été captées par un bonnet rempli d’électrodes posé sur leur tête, qui a commandé au bras robotique de se refermer.

9MANILLE – Philippines

Produire de l’électricité propre grâce à la chaleur des volcans

Énergie

Les dizaines de volcans des Philippines sont une véritable mine d’or énergétique, par la chaleur qu’ils renferment. Et l’archipel compte bien en profiter pour réduire sa dépendance à l’égard des énergies fossiles en utilisant cette ressource. Une série de nouveaux projets ont été lancés pour exploiter l’un des plus gros gisements de chaleur volcanique au monde. Dans les usines géothermiques, la vapeur d’eau à très haute température captée dans les profondeurs de la Terre est remontée pour alimenter des turbines produisant de l’énergie. À noter que les sept champs philippins de géothermie fournissent environ 12 % de l’énergie utilisée dans l’archipel. Le projet est de doubler cette part d’ici 2040.

8HONG KONG – Chine

CityGo Urban va-t-il tuer voitures et transports en commun en ville ?

Mobilité

Rarement un projet de financement participatif a suscité autant de ferveur. La startup CityGo a récolté en quelques semaines 315 000 dollars sur Indiegogo pour fabriquer un engin électrique révolutionnaire, destiné à remplacer la voiture et les transports en commun en ville. Sa trottinette, puissante et 100 % verte, fonctionne comme une voiture, avec une pédale pour accélérer jusqu’à 25 km/h et décélérer, et comme un vélo avec un frein au niveau de la poignée. Mais elle se plie, se porte à la main et se range dans un petit sac. Sa vitesse peut lui permettre de rouler sur les routes et sa batterie au lithium se recharge en utilisant l’énergie du freinage.

7MOSCOU – Russie

L’espace, nouveau terrain de jeu pour l’impression d’organes en 3D

Science

Le 11 octobre, une mission a fourni à la Station spatiale internationale (ISS) une nouvelle imprimante 3D mise au point par la startup russe 3D Bioprinting Solutions. L’objectif : imprimer en 3D des tissus humains depuis l’espace, pour bénéficier de la microgravité. Les scientifiques espèrent que ces organes humains fonctionneront mieux grâce à une structure plus précise. Ils seraient également moins susceptibles d’être rejetés par le corps. « La microgravité peut nous aider à obtenir des échantillons biologiques avec un pourcentage plus élevé de cellules viables, a déclaré au site Russia Beyond Dmitri Serine, responsable adjoint du centre des sciences et technologies d’Energia Space Corporation. Les cellules en croissance subiront moins de pression dans l’espace. »

6MONTPELLIER – France

Des « nurseries marines » capables de repeupler la mer

Biodiversité

Restaurer les milieux marins endommagés par l’activité humaine est un travail de longue haleine. Créée en 2003, la société Ecocéan a mis au point une technique unique : la capture puis la culture de « post-larves » de poissons, pêchées à l’aide de pièges écoresponsables. Après une phase d’élevage, les post-larves sont relâchées en mer. En aidant à préserver les milieux marins, la PCC (ou Post-Larval Capture and Culture) offre une solution pour lutter contre la surpêche et la destruction des habitats côtiers. Ecocéan a déjà contribué à ranimer la biodiversité dans une quinzaine de régions côtières dans le monde.

5LONDRES – Royaume-Uni

Fabrican, le tissu qui se pulvérise directement sur le corps

Deep Tech

La société britannique Fabrican a créé un procédé permettant de vaporiser des vêtements directement sur le corps. Développée au sein du London Bioscience Innovation Center, cette technologie produit un tissu « non tissé » : lorsque l’utilisateur pulvérise le liquide à l’aide d’un pistolet ou d’une bombe aérosol, le dissolvant s’évapore, ce qui permet aux fibres de se lier entre elles et au tissu de prendre toutes les formes. Fabrican utilise des fibres telles que le mohair, la laine, la cellulose, les nanofibres de carbone, le nylon et le coton, pour créer différentes tailles, formes, couleurs, textures et parfums. Les applications industrielles sont nombreuses : dans la mode, bien sûr, mais aussi dans l’automobile pour personnaliser l’habitacle d’une voiture, ou dans la santé pour réaliser bandages et moulages.

4DAKAR – Sénégal

Une appli pour limiter le recours aux pesticides

Agriculture

Si les ravageurs sont un gros problème pour les cultures, les pesticides utilisés pour les éradiquer ont un impact sur la santé et sur la qualité des produits, puisqu’ils vont jusqu’à éliminer les parasites utiles. Pour réduire leur usage, le programme Parfao (Promouvoir l’agroécologie par la recherche et la formation en Afrique de l’Ouest) lance une application à destination des agriculteurs, fondée sur de la reconnaissance d’images. Elle permet d’identifier précocement les nuisibles et donc d’éviter ou de limiter le recours aux pesticides. L’agriculteur prend une photo de sa culture et la compare avec la base de données présente dans l’application afin d’identifier le ravageur parmi les nombreuses espèces existantes. Une fois reconnu, le système lui propose un traitement adapté pour empêcher les dégâts, si possible sans recourir à des pesticides.

3SANTIAGO – Chili

Ventus, l’appareil à refroidir la peau pendant la canicule

Confort

Pendant les périodes de canicule, il n’est pas toujours facile d’avoir un ventilateur à côté de soi. Pour améliorer le confort lors des épisodes de forte chaleur, la startup Ventus a inventé un dispositif qui prend la forme d’une ventouse que l’on applique sur la peau. D’après l’entreprise, l’appareil « utilise la puissance de l’air pour créer un vortex qui refroidit la peau des zones clés de la régulation sanguine et thermique ». De quoi se rafraîchir durablement et efficacement, tout en faisant baisser le stress et la fatigue liés à la chaleur.

2CAMBRIDGE – États-Unis

Le robot DON saisit des objets qu’il n’a encore jamais vus

Intelligence artificielle

La plupart des robots sont programmés pour effectuer des tâches bien précises. Avec l’intelligence artificielle, certains vont pouvoir s’adapter. C’est le cas de DON (Dense Objet Nets), créé par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT). L’androïde dispose de la capacité d’identifier des objets qu’il n’avait jamais vus dans le passé, puis de les saisir. Grâce aux progrès de la vision par ordinateur, DON considère les objets comme des ensembles de points qu’il relie pour former des cartes visuelles en 3D. À l’avenir, ce type de robot pourrait être employé pour des travaux aujourd’hui impossibles à réaliser, comme trier les déchets dans un centre de recyclage sans avoir à consulter une lourde base de données pour les identifier.

1FORT LAUDERDALE – États-Unis

Des lunettes « magiques » qui cachent les écrans

Déconnexion

Ras-le-bol de la pollution visuelle provenant des écrans chez vous, au travail et dans la rue ? Les lunettes créées par la startup IRL Labs les bloquent pour vous. Sa technologie permet de détecter la présence d’écrans LED et LCD, ce qui inclut les téléviseurs, les écrans publicitaires, la plupart des ordinateurs, mais pas les smartphones ni les panneaux d’affichage numériques en OLED, et de les rendre tout noirs, tout en percevant parfaitement le reste du monde. Pour réaliser cette prouesse, les ingénieurs de la startup ont utilisé des polariseurs horizontaux qui bloquent la lumière émise par les écrans. Cerise sur le gâteau, ces lunettes, inspirées par les lunettes anti-publicités subliminales du film Invasion Los Angeles de John Carpenter, protègent également les yeux du soleil grâce à un filtre anti-UV. La version beta est actuellement en précommande sur le site de financement participatif Kick– starter, pour une livraison prévue en avril 2019.