Le tour du monde de l’innovation | Le tour du monde de l’innovation

Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

8 7 6 5 4 3 2 1
8Tel-Aviv-Israël

132 millions de dollars pour le champion des capteurs Innoviz Technologies

Technologie

Les technologies israéliennes équiperont-elles les voitures autonomes comme elles équipent aujourd’hui tous les smartphones et ordinateurs ? Startup spécialisée dans les capteurs Lidar pour l’industrie automobile, Innoviz Technologies vient de lever 132 millions de dollars (environ 116 millions d’euros), soit 190 millions d’euros au total depuis sa création. La société développe des capteurs laser permettant au véhicule de générer une image 3D en haute définition de l’environnement autour de lui, en temps réel, afin de se passer de conducteur humain.

7Stokyo Japon

Exit, la startup qui démissionne à votre place

Services

Au Japon, démissionner de son travail est mal vu, et beaucoup d’employés à bout, en raison des heures supplémentaires ou de la pression, n’osent pas franchir le pas. Pour les aider, la startup Exit le fait à leur place, moyennant 50 000 yens (environ 400 euros). Elle entre en contact avec l’employeur, l’informe de l’intention de démissionner du travailleur, et règle les détails pour limiter au maximum le contact entre les deux parties. La startup affirme avoir géré plus de 700 médiations de démission dans le pays en 2018.

6Pékin-Chine

Inauguration d’une ligne à ultra-haute tension de 3 300 km

Electricité

C’est un triple record du monde. La compagnie d’État State Grid Corporation of China a mis en service, au début de l’année, la ligne ultra-haute tension en courant continu la plus puissante du monde. S’étendant sur 3 293 km, elle dispose d’une tension de 1 100 kV et peut transmettre 12 GW. L’objectif est de transporter l’énergie du nord-ouest à l’est de la Chine, sur une longue distance et en limitant les pertes.

5Hvidovre-Danemark

Neuf îles artificielles pour la future Silicon Valley danoise

Espace

Alors que l’immobilier de bureaux se fait rare et de plus en plus cher à Copenhague, le pays va grignoter de l’espace sur la mer. Neuf îles artificielles vont être construites entre 2022 et 2040 au large de la ville, sur une surface totale de trois millions de mètres carrés. L’objectif : accueillir la « Silicon Valley danoise », la crème des entreprises de la high tech. 380 sociétés pourront y avoir leurs bureaux, à proximité de l’aéroport de Copenhague.

4Dol-De-Bretagne-France

Un immeuble entièrement équipé de toilettes sèches

Ecologie

En Bretagne, la coopérative d’habitants L’ôôôberge va doter une résidence entière, soit quatre immeubles, 23 foyers et une soixantaine d’habitants, de toilettes sèches, sans chasse d’eau. Le système, sans sciure, est développé par la société Ecosec : quand on actionne une pédale, les urines partent dans une cuve commune sous le bâtiment, et les excréments dans un coffre à l’arrière des cabinets. Une ventilation mécanique empêche le reflux de mauvaises odeurs. Répandues en Suisse et en Suède, les toilettes sèches sont à la fois écologiques et économiques.

3Lomé- Togo

Kya-Energy, le système décentralisé de fourniture d’électricité

Electricité

C’est une solution pour les millions de foyers africains hors réseau. Créée en 2015, la startup togolaise Kya-Energy propose un système décentralisé de fourniture d’électricité, qui repose sur l’utilisation de petits groupes autonomes, capables de produire du courant en fonction des besoins des utilisateurs. Également destiné à tous ceux qui souhaitent être autonomes d’un point de vue énergétique, Kya-Energy a tapé dans l’œil de plusieurs investisseurs, et a récemment remporté le prix BOAD du meilleur projet innovant dans le domaine des énergies renouvelables.

2Santa Barbara- Etats Unis

Une pellicule invisible et comestible sur les fruits et légumes

Alimentation

Acheter un légume, le ranger dans son frigo, se rendre compte quelques jours plus tard qu’il a pourri, le jeter. Ce cycle infernal du gaspillage alimentaire pourrait finir grâce à l’innovation de la startup Apeel Sciences. La pépite californienne a mis au point une pellicule protectrice, invisible et comestible, que l’on asperge sur les fruits et légumes pour les protéger. Dérivée d’aliments, la pellicule ralentit l’oxydation et quadruple leur durée de vie. Pour l’heure, la startup cible surtout les producteurs d’avocats et de citrons, qui pourrissent très vite.

1Armonik-Etats-Unis

Une IA crée des visages qui n’existent pas

Innovation

Plus vrais que nature, mais totalement faux. La société Nvidia a conçu une intelligence artificielle capable de créer des visages de synthèse ultraréalistes. Ses réseaux neuronaux fabriquent une nouvelle image à chaque fois que l’on clique sur le site internet Thispersondoesnotexist.com (cette personne n’existe pas). Quel intérêt ? Au-delà de la prouesse technique, cette technologie pourrait générer des faux personnages pour l’industrie du jeu vidéo ou du cinéma. Mais, entre de mauvaises mains, elle pourrait également contribuer à la fraude à l’identité ou à la propagation de fake news.