Le tour du monde de l’innovation | Le tour du monde de l’innovation

Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

8 7 6 5 4 2 3 1
8YOKOHAMA - JAPON

Un robotcanard pour purifier les rizières

Foodtech

C’est une coutume ancestrale, alternative aux pesticides : au Japon comme dans certains autres pays asiatiques, les riziculteurs ont recours à des canards dans les rizières pour manger les mauvaises herbes et certains insectes. Mais l’entreprise Nissan a décidé d’industrialiser le processus. Elle a développé le premier robot-canard, baptisé Aigamo. Ses deux brosses en caoutchouc en guise de pattes permettent d’oxygéner l’eau pour éviter la formation des mauvaises herbes. Nissan ne compte pas commercialiser cette invention, mais l’ingénieur qui l’a développée pourrait créer une startup pour améliorer le produit, notamment son autonomie.

7SINGAPOUR

Des salles de bains en béton imprimées en 3D en quelques heures

Impression 3D

Des chercheurs de l’Université technologique Nanyang ont mis au point une méthode pour imprimer en 3D, grâce à un béton durable à base de géopolymères, des salles de bain préfabriquées qui peuvent être intégrées facilement aux chantiers. Un bras robotique, baptisé Kuka, fabrique les murs en moins d’une demi-journée. La cabine se compose de toilettes, d’une douche, d’un lavabo, d’un miroir et est disponible en deux modèles. De quoi réduire le temps de construction et la pénibilité du travail.

6LE CAP - AFRIQUE DU SUD

Nouveau câble sous-marin pour relier l’Europe à l’Afrique

Internet

Google continue de connecter la planète. Le géant de l’Internet prévoit d’achever d’ici à 2021 la construction d’un câble sous-marin reliant Lisbonne, au Portugal, au Cap, en Afrique du Sud. Neuf unités de branchement sont prévues pour connecter d’autres pays du continent africain, à commencer par le Nigeria. D’après Google, Equiano offrira une capacité de réseau environ 20 fois plus importante que les câbles existants, grâce à la technologie de multiplexage par répartition spatiale. Il s’agit du 14e câble sous-marin dans lequel Google investit, et le troisième qu’il finance intégralement. Au total, le géant américain a investi 47 milliards de dollars dans ses propres réseaux.

5GRAZ - AUTRICHE

Des feux de signalisation contrôlés par l’IA

Civic Tech

Finies les longues minutes d’attente devant un passage piéton sur un grand axe routier ? Des chercheurs de l’Université technique de Graz et l’entreprise Günther Pincher travaillent à remplacer les boutons pour demander le passage par un système automatique à base d’intelligence artificielle. Les capteurs seraient ainsi capables de détecter et de quantifier la présence humaine près des feux, analyser le comportement des piétons, et adapter les changements de signalisation en fonction. L’objectif : fluidifier la circulation des piétons mais aussi des voitures en fonction de l’affluence.

4LANCASTER - ROYAUME-UNI

Bientôt une mini-éolienne à placer sur son balcon

Énergie

Difficile de se convertir à l’énergie solaire quand on vit dans un immeuble en ville. Le vent, en revanche, souffle partout et reste inexploité dans l’environnement urbain. C’est pourquoi deux étudiants de l’université de Lancaster ont conçu la « O-wind turbine », la première mini-éolienne de balcon. Il s’agit d’une sphère de 25 cm de diamètre, qui repose sur un axe fixe et tourne sur elle-même sous l’effet du vent. L’engin peut capter tous les courants d’airs, très fréquents dans les immeubles. Son générateur convertit l’énergie en électricité, qui est directement distribuée au foyer ou au réseau public.

2ITHACA - ÉTATS-UNIS

Un robot-poisson doté d’un sang artificiel

Robotique

C’est une première. Des chercheurs de l’Université Cornell ont mis au point une sorte de batterie liquide intégrée à un robot de la forme d’un poisson-lion. Ce système sanguin synthétique et simplifié permet de faire circuler du liquide de batterie vers les différents moteurs et composants du repos. Le robot-poisson a ainsi pu nager plus de trente-six heures consécutives, et stocker 325 % d’énergie en plus qu’un robot classique. De quoi permettre à la robotique industrielle d’ouvrir de nouvelles perspectives…

3AREQUIPA - PEROU

Une banque pour l’environnement créée par un enfant

Environnement

José Quisocala est le plus jeune PDG d’ETI du monde. À 7 ans, en 2012, il fonde Banco Cooperativo des Estudiante Bartselana, la première banque écolo destinée aux enfants. Le concept : les enfants déposent leurs déchets, ceux-ci sont revendus à des entreprises de recyclage, qui rémunèrent les enfants en retour. L’objectif : lutter contre la pauvreté et sensibiliser les jeunes à l’environnement. Aujourd’hui, José Quisocala a 14 ans et dirige un groupe de 3.000 salariés. Le contrat stipule que les enfants doivent amener au moins un kilo de déchets par mois, ce qui leur apporte 80 centimes de sol (22 centimes d’euro). Le butin peut être converti en nourriture ou en fournitures scolaires. La banque propose aussi des services d’épargne et de microprêt.

1SAN DIEGO - ÉTATS-UNIS

Une lentille de contact pour zoomer en clignant des yeux

Robotique

Des chercheurs de l’Université de San Diego ont trouvé une application concrète à la robotique souple. Ils ont créé une lentille de contact que le porteur peut commander en clignant des yeux, pour zoomer à sa guise. Grâce à des électrodes miniatures intégrées dans son polymère, la lentille réagit aux signaux électro-oculographiques émis par les mouvements de l’oeil. Cligner rapidement deux fois des yeux et la longueur focale de la lentille change, ce qui permet le zoom. Cette technologie pourrait être utilisée à l’avenir pour des lunettes de vue ou des robots téléguidés.