Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10TAÏWAN

Une imprimante 3D tout-en-un

Impression 3D - Thèmes

Rien ne vaut la simplicité pour séduire le grand public aux nouvelles technologies. Dans un seul et unique appareil design et compact, la start-up taïwanaise Flux a conçu un système modulable capable d’imprimer, de scanner les objets en 3D et de réaliser des travaux de gravure laser. Ses modules magnétiques permettent de transformer l’imprimante en un scanner ou en un graveur laser en quelques secondes et sans outils. L’objectif : imprimer des objets plastiques en 3D avec précision. Le scanner permet de reproduire des objets sans effort, le module de gravure laser de les personnaliser. Idéal pour se lancer dans le « fait maison 3D » ? S.R.

9SHANGHAI – Chine

Un bracelet connecté low cost à… six euros !

Objets connectés - Thèmes

Trop chers, les bracelets connectés ? En France, les prix varient de quarante à plusieurs centaines d’euros pour les plus performants. En Chine, une start-up s’apprête à lancer le premier bracelet connecté à bas prix. Il vous en coûtera huit dollars, soit six euros. Comme n’importe quel autre modèle, le FastFox peut surveiller votre activité physique, compter les calories, analyser votre sommeil et vous avertir si vous recevez un message ou un appel. Il est même possible de partager ses données avec la communauté FastFox. Pour compenser un design minimaliste, la façade en plastique, composée de douze Leds, est personnalisable. L’objet ne durerait en outre qu’environ six mois. S.R.

8MASDAR – Émirats Arabes Unis

Masdar, ville verte au coeur du désert

Thèmes - Énergie

Bâtir une smart city à l’empreinte carbone nulle en plein désert, au pays de l’or noir ? Le défi, ambitieux, ne fait pas peur aux Émirats Arabes Unis. Pourtant, dans un environnement aussi inhospitalier, garantir le confort urbain tout en respectant des contraintes écologiques draconiennes (zéro émission de gaz à effet de serre, zéro déchet) relève presque du dilemme cornélien. Pourtant, Masdar émerge peu à peu des dunes de sable. Ce chantier titanesque – estimé à 13 milliards d’euros – doit s’achever en 2025. L’énergie proviendra d’une centrale solaire à concentration qui alimentera les foyers des 50 000 résidents et les bureaux de 1 500 entreprises, ainsi qu’une usine de dessalement d’eau de mer et un réseau de transport 100 % électrique. Quant à l’architecture de Masdar, elle a été spécialement conçue de manière à optimiser l’ombre et conserver la fraîcheur. La ville du futur devient réalité.

En savoir +
7MOSCOU – Russie

Un détecteur de fruits et de légumes bio

Alimentation - Thèmes

Comment être certain de ne pas se faire abuser par le marketing quand on achète un produit dit bio ? Une start-up russe a créé une sonde, baptisée Lapka Organic, capable de détecter les nitrates contenus dans les fruits et légumes crus, dont la présence s’explique par l’utilisation de produits chimiques. Si votre produit en contient très peu ou pas du tout, c’est qu’il est issu de pratiques agricoles naturelles. Il suffit de planter la sonde dans le légume ou le fruit et de brancher le câble à votre téléphone. L’application vous indiquera ensuite la composition du produit. S.R.

6TEL AVIV – Israël

Silentium, une puce pour éliminer la pollution sonore

Confort - Thèmes

Il est facile d’être dérangé par le bruit chez soi. Une chaudière bruyante, la circulation incessante dans la rue, la fête des voisins… Pour ne plus subir ces pollutions sonores, l’entreprise israélienne Silentium a mis au point le Quiet Bubble (bulle de calme), un objet qui permet de « capturer » et de détruire les sons ambiants pour rétablir le silence. Cette prouesse est possible grâce à une puce électronique capable de produire un « contre-bruit ». En utilisant la technologie ANC (Active Noise Control), la puce détecte le son perturbateur, mesure son intensité, et créé un son « opposé » ayant une amplitude sonore similaire… avec pour résultat le silence total. S.R.

5PRETORIA – Afrique du sud

Un drone anti-émeutes pour maîtriser les manifs

Police - Thèmes

Les rassemblements qui dégénèrent deviendront-ils de l’histoire ancienne ? En effet, en plus des armes, les policiers sud-africains auront bientôt des drones pour les assister sur le terrain. La société Desert Wolf en a inventé un spécialement conçu pour gérer les situations de révolte dans le pays. Baptisé Skunk, l’appareil est équipé de caméras de surveillance et de quatre fusils de paintball attachés à son châssis. Si la manifestation dégénère, il peut vaporiser du gaz poivré, déclencher des lasers aveuglants, lancer des appels vocaux depuis des haut-parleurs, tirer des balles en plastique, « marquer » certains trublions à la peinture, et transporter près de cinquante kilos de munitions. Son coût, 46 000 dollars pour un seul drone, n’a pas rebuté les autorités sud-africaines.

4STOCKHOLM – Suède

TrueCaller, le carnet d’adresses intelligent

Services - Thèmes

Le service des Pages Jaunes a-t-il du souci à se faire ? Créé par une start-up suédoise, TrueCaller est un annuaire inversé capable de retrouver n’importe qui grâce à son numéro de téléphone. Son originalité réside dans son aspect collaboratif. Chaque utilisateur est invité à partager l’intégralité de son carnet d’adresses avec la communauté, afin d’enrichir la base de données. La plate-forme affirme détenir 1,5 milliard de contacts dans le monde, et vient de franchir les 100 millions d’utilisateurs. En téléchargeant l’application smartphone, le service est capable de connaître le nom de la personne qui appelle, même si elle ne fait pas partie des contacts. Un moyen pratique de filtrer les appels. TrueCaller a même identifié une liste de « spammers » qu’il est possible de bloquer. Celle-ci est personnalisable en signalant vos numéros indésirables. Le service est disponible en France. S.R.

3PARIS – France

Les éco-drones, un nouvel oeil sur la planète

Drone - Thèmes

Autrefois réservés à un usage militaire, les drones sont aujourd’hui utilisés pour protéger l’environnement. Premier avantage de ces « éco-drones » : leur autonomie. Il suffit de définir une trajectoire, de programmer une mission, puis de recueillir les données. Rapides et faciles à déployer, ils peuvent s’aventurer dans des endroits dangereux ou inaccessibles et constituent une solution low cost d’observation de la nature. L’éco-drone contribue ainsi à une meilleure connaissance de l’évolution des milieux naturels et à la préservation de la biodiversité. Ils sont déjà employés pour surveiller les activités destructrices – exploitation illégale du bois, braconnage – et présentent un intérêt dans la prévention des risques (catastrophes naturelles, incendies). Aujourd’hui, il y a une telle diversité, qu’on peut adapter les drones à différents besoins. Le seul frein sera notre imagination.

En savoir +
2MONTEVIDEO – Uruguay

Une plate-forme Web pour la réadaptation physique

Santé - Thèmes

En Uruguay, le système de santé ne permet pas aux moins aisés d’obtenir les meilleurs soins de rééducation et de réadaptation physique. En cause : le manque de médecins spécialisés et la cherté des prestations. Pour compenser cette lacune, trois entrepreneurs ont lancé ViperMed, une plate-forme en ligne de rééducation qui propose aux patients des conseils de spécialistes reconnus, à des prix abordables, et sans se déplacer. Le médecin peut accéder à l’historique médical du malade et lui recommander par webcam des exercices. Le patient reçoit aussi tous les jours des messages et des vidéos de conseils et de mouvements à réaliser. ViperMed a convaincu des professionnels, comme Walter Ferreira, le physiothérapeute de la sélection nationale de football, qui y a vu l’opportunité d’aider les jeunes sportifs amateurs pour ne pas compromettre leur progression après une blessure. Ouverte à tous, la plate-forme permet aussi le suivi de patients soumis à un régime alimentaire strict. S.R.

1TORONTO – Canada

Votre smartphone se transforme en casque de réalité virtuelle

Thèmes - Téléphonie

Et si la réalité augmentée s’immisçait jusque dans le téléphone ? C’est le pari de la start-up canadienne Cordon Development Labs. L’entreprise a développé une coque révolutionnaire capable de transformer votre téléphone en lunettes de réalité virtuelle. Il suffit de lancer l’application Pinc puis « d’ouvrir » la coque, libérant des branches de lunettes et un élastique à passer autour de sa tête. L’utilisateur peut ensuite naviguer « virtuellement » sur son téléphone. Seul défaut : en intégrant ce dispositif, la coque est plus épaisse qu’une coque normale. Pinc est compatible avec iOS et Androïd et sera commercialisé en février 2015 pour 99 dollars (83 euros). S.R.