Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

5 3 6 10 9 8 7 4 2 1
5KIELCE - Pologne

Quand la bouteille en plastique se change en architecture

Architecture - Economie circulaire - Thèmes

De prototypes en expérimentations, les architectures durables prennent de la bouteille... plastique ! Pour qui sait les utiliser, ces récipients en PET - polytéréphtalate d’éthylène, un polyester hyper-consommateur en pétrole raffiné - se révèlent bien plus intéressants que lebanal emballage jetable auquel on pourrait les réduire, à condition de savoir les détourner. C’est le cas de deux jeunes architectes, le Polonais Maciej Siuda et l’Espagnol Rodrigo Garcia Gonzalez, qui, en 2012, séduisent la Biennale d’architecture de Venise avec leur structure gonflable et gonflée, entièrement réalisée à partir du contenant transparent. Son principe est simple : baptisé Devebere, leur projet se compose d’un sac rempli de déchets, en l’occurrence des bouteilles plastique, dont l’air est aspiré pour créer une forme. S.R.

En savoir +
3LIMA - Pérou

Quand un panneau publicitaire distribue de l’eau potable

Eau - Qualité de vie - Rareté des ressources - Thèmes - Traitement de l’eau

Fabriquer de l’eau à l’aide d’un panneau publicitaire. C’est le pari de l’université d’ingénierie et de technologie de Lima au Pérou (UTEC). Avec des précipitations quasi inexistantes, Lima fait face à de graves problèmes d’approvisionnement en eau, surtout dans les quartiers les plus pauvres. Et pourtant, l’eau est partout dans la capitale péruvienne ! L’atmosphère y est moite et le taux d’humidité peut atteindre les 100% certains mois. Une aubaine pour les ingénieurs de l’UTEC, qui ont conçu un panneau publicitaire qui récupère l’eau présente dans l’atmosphère. Le fonctionnement est simple : des condensateurs refroidissent l’air filtré et permettent à l’humidité de se fixer en gouttelettes. Cette eau est ensuite purifiée pour s’écouler dans un réservoir situé dans le pied du panneau. En trois mois, 9 450 litres d’eau ont été recueillis, « assez pour couvrir la consommation de centaines de familles par mois », selon l’UTEC. S.R.

En savoir +
6SULEJA – Nigeria

Un kiosque numérique qui apporte le savoir

Confort - Thèmes - Téléphonie

Plus de 10 millions d’enfants nigérians n’ont pas accès à l’éducation. Un chiffre alarmant qui a mobilisé l’association américaine Projects for All. Ses membres ont développé un kiosque informatique alimenté à l’énergie solaire, qu’ils ont installé en plein cœur du village de Suleja. Doté de bancs pouvant accueillir huit personnes, ce kiosque est équipé de deux écrans tactiles connectés à Internet. Ils permettent aux enfants d’accéder à des jeux et à plusieurs logiciels éducatifs. L’association a formé les membres du village à l’installation et à la maintenance du dispositif, de manière à ce que la population puisse le réparer elle-même et faire face en cas de problème technique. Grâce au succès de la première expérience en 2013, plusieurs autres kiosques numériques solaires vont être installés dans de nouveaux endroits isolés du pays en 2015. S.R

10TOKYO – Japon

Des images projetées en l’air grâce à un rayon laser

Sécurité - Thèmes

Un écran géant, c’est coûteux et encombrant. La société japonaise Burton a présenté début décembre son Aerial Burton 3D Display, un appareil innovant capable de diffuser du texte et des images n’importe où, en l’air, sans écran. L’entreprise a développé une technologie permettant de projeter des photons à moyenne altitude (environ 2 à 3 mètres de la machine). Un laser reconstitue ensuite avec précision l’image souhaitée. L’appareil est petit et facilement transportable. Il devrait être commercialisé début 2015. Il pourrait intéresser les professionnels de la publicité ou encore les collectivités désirant diffuser des messages à destination de la population. S.R

9NANYANG – Chine

Une batterie de téléphone qui se recharge en deux minutes

Economie circulaire - Thèmes - Téléphonie

Tous les utilisateurs de smartphones le savent : la batterie se vide en moins d’une journée et met plusieurs heures à se recharger. D’où l’impression tenace de passer son temps à brancher son téléphone... Des chercheurs de l’université de technologie de Nanyang ont développé une batterie de smartphone capable de se recharger à 70 % en deux minutes seulement, grâce à l’utilisation de lithium-ion et de dioxyde de titane. Autre atout : alors qu’une batterie classique peut être rechargée 500 fois, celle-ci offre 10 000 cycles de charge, soit une durée de vie d’environ vingt ans. S.R

8BANGALORE – Inde

Éclairer les bidonvilles avec des vieilles batteries d’ordinateur

Confort - Thèmes

L’électricité reste une denrée rare dans les bidonvilles. Si bien que 400 millions d’Indiens ne sont pas connectés au réseau électrique. Des chercheurs d’IBM ont eu l’idée d’utiliser les batteries d’ordinateurs portables en fin de vie, car elles conserveraient 70 % de leur capacité d’origine. Ils ont créé UrJar, un petit appareil capable d’alimenter en énergie une LED pendant deux à trois jours grâce à une batterie composée de cellules de batteries d’ordinateurs portables. Testé dans un bidonville de Bangalore, le prototype a séduit les vendeurs de rue, qui dépendent de la lumière pour continuer leur activité après le coucher du soleil. S.R

7TEL-AVIV – Israël

Une rétine artificielle pour les personnes âgées

Santé - Thèmes

Avec l’allongement de l’espérance de vie, de plus en plus de personnes vivront avec la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), une détérioration naturelle de la rétine survenant après 50 ans et qui dégrade progressivement la vue. Pour améliorer cela, des chercheurs de l’université de Tel-Aviv travaillent à l’élaboration d’une rétine artificielle. Celle-ci serait capable de transférer au cerveau des signaux électriques perçus comme une information visuelle, remplaçant l’action des photorécepteurs naturels de l’œil. Après dix années de recherche, l’équipe vient de réussir à prouver l’efficacité de cette méthode. S.R

4BATH - Royaume-Uni

Un « biobus » qui carbure aux… excréments

Ecologie - Thèmes

Le car qui relie la ville de Bath à l’aéroport de Bristol n’est pas une navette comme les autres. Ce « biobus » roule au biométhane, un gaz naturel atypique puisqu’il est produit par la fermentation des restes de nourriture, des eaux usées et des déjections humaines. Non polluant et sans odeur, ce carburant est produit par une entreprise locale, Geneco. Selon la société, les déchets annuels de cinq personnes peuvent alimenter un bus pour 300 kilomètres. Une ville de 100 000 habitants peut donc créer suffisamment biométhane pour alimenter 20 bus ou 100 véhicules légers. Une option sérieuse de remplacement de l’essence ? S.R.

2MONTRÉAL – Canada

PasswordBox, le coffre-fort pour mots de passe sur Internet

Thèmes - Téléphonie

Avec la multiplication des comptes sur Internet (messageries personnelle et professionnelle, sites d’e-commerce, réseaux sociaux, banques, impôts et sécurité sociale...), il est difficile de créer pour chaque compte un mot de passe complexe. De fait, 90 % des mots de passe seraient vulnérables au piratage. La start-up québécoise PasswordBox a donc créé un « coffre-fort virtuel ». Il s’agit d’un service de gestion des identités en ligne qui enregistre tous vos identifiants et mots de passe une fois pour toutes. Inutile de les mémoriser, il suffit d’utiliser le service pour accéder en un clic aux sites Web habituels. Pour garantir la sécurité des données, chaque mot de passe est crypté. Début décembre, la start-up a été rachetée par Intel Security, qui envisage de l’utiliser à plus grande échelle. S.R

1SAN DIEGO – États-Unis

Hush, les bouchons d’oreille connectés qui filtrent les bruits

Confort - Thèmes

En ville, diverses nuisances sonores gâchent le sommeil de beaucoup de citadins. Pour y remédier, trois jeunes ingénieurs américains ont développé les premiers bouchons d’oreille intelligents. Baptisés Hush (silence, en anglais), ils sont connectés par Bluetooth à une application mobile et permettent de vraiment s’isoler du monde extérieur en filtrant les bruits indésirables jusqu’à 70 décibels. L’innovation réside dans le fait que ces bouchons « laissent passer » uniquement ce que vous souhaitez entendre, notamment le réveil, qui sonne directement à vos oreilles, ou des sons apaisants pour trouver le sommeil. Actuellement en développement, ces bouchons devraient être disponibles à la vente d’ici à juin 2015. S.R.