Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

2 1 10 9 7 8 6 5 3 4
2PUERTO MALDONADO – Pérou

Un site pour combattre la corruption et les dégâts environnementaux

Citoyenneté - Thèmes

Wikileaks avait révélé en 2011 que la plus grande part de l’acajou exporté du Pérou avait été abattu illégalement contre des pots-de-vin. Dans la région de Madre de Dios, riche de plusieurs réserves naturelles, des citoyens en colère ont lancé le site Alerta Ambiental (alerte environnementale). L’objectif : dénoncer les dégâts faits à l’environnement et aux habitants en rapportant des abus. Par exemple, les citoyens peuvent dénoncer la taille illégale du bois coupé, l’utilisation non autorisée d’un terrain ou encore la création d’une mine illégale. Les témoignages proviennent essentiellement des victimes de ces pratiques, mais qui ne peuvent s’opposer au système mafieux local. L’organisme s’est associé à un cabinet d’avocats qui vérifie chaque déclaration avant qu’elle ne soit rendue publique et géolocalisée sur le site. Cela sera-t-il suffisant pour faire baisser les mauvaises pratiques ? S.R.

1BOSTON – États-Unis

Finger Reader, l’alternative au braille

Handicap - Thèmes

Au grand dam des aveugles, tous les livres ne sont pas traduits en braille. Pour corriger cette inégalité, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a mis au point le Finger Reader, une bague connectée qui fait office d’alternative au braille. L’anneau est équipé d’une micro-caméra haute définition et d’un logiciel d’analyse et de synthèse vocale. Lorsque l’utilisateur fait défiler son doigt sur le texte, la bague scanne les mots au fur et à mesure et les restitue vocalement. Un signal sonore se déclenche si le doigt n’est plus sur la bonne ligne et une vibration s’active quand il faut revenir à la ligne. Seule condition : la taille des caractères ne doit pas être inférieure à 12 points. L’objet en est pour l’instant au stade du prototype. S.R.

10WOODLAWN – Australie

Petit poisson deviendra grand grâce à l’énergie des déchets

Déchets - Economie circulaire - Thèmes

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. » Telle pourrait être la devise de Woodlawn, une ancienne mine au Sud-Est de l’Australie. Longtemps réputé pour la richesse de son sous-sol, où l’or, l’argent et le cuivre abondaient, le site était à l’abandon depuis la fin des années 1990. La ville de Sidney décide alors d’en faire une décharge pour les déchets de ses 4,7 millions d’habitants. C’est le point de départ d’une reconversion « verte » exemplaire. En 2005, l’entreprise Veolia installe un bioréacteur qui permet au site de produire de l’électricité à partir des 1800 tonnes d’ordures livrées chaque jour. La chaleur générée par cette activité sert ensuite à chauffer une ferme d’élevage de poissons barramundis, commercialisés depuis 2014 après quatre années de test. À tout cela il faut ajouter que Woodlawn fabrique du compost grâce aux détritus, afin de régénérer son sol appauvri par 20 ans d’exploitation.

En savoir +
9TOKYO – Japon

Un encéphalogramme de poche pour les astronautes

Tech - Thèmes

La miniaturisation concerne aussi les appareils médicaux. La start-up japonaise Sleepwell, spécialisée dans l’étude du sommeil, a mis au point l’électroencéphalogramme le plus petit au monde. Et pour cause : il a la taille d’un paquet de cartes. L’objet possède seulement deux électrodes de mesure, qu’il suffi t de placer sur le cou et sur le crâne. Il permet d’enregistrer une activité cérébrale n’importe où pour déterminer la qualité du sommeil, mais aussi les états de dépression ou de bipolarité. Considérée comme matériel médical, l’invention n’est pas accessible aux particuliers. Mais elle a été jugée tellement pratique qu’elle est utilisée par des astronautes japonais de la station spatiale internationale et par des chercheurs en mission en Antarctique, afi n d’étudier les conséquences sur le sommeildes nuits blanches et de la vie sans soleil. S.R.

7MANILA – Philippines

Des bouteilles solaires pour éclairer les bidonvilles

Thèmes - Énergie

Prenez un petit système électrique, placez-le dans une bouteille en plastique transparente, ajoutez de l’eau et un peu de javel, et vous obtiendrez une bouteille solaire, capable d’apporter à moindres frais de la lumière dans les bidonvilles. Ces éclairages de fortune sont incrustés dans les toits, dans des trous créés pour l’occasion, pour récupérer la lumière le jour et la restituer la nuit. Le système a été inventé par l’ingénieur brésilien Alfredo Moser et mis en place à San Pedro, un bidonville de Manille, grâce à la fondation My Shelton (mon refuge). Les habitations y sont fréquemment plongées dans le noir, y compris en journée, en raison des nombreuses coupures de courant, ou faute d’argent. Le créateur aimerait équiper 1 million de foyers défavorisés d’ici à la fin de 2015. S.R.

8ADÉLAÏDE – Australie

Faire son marché dans le potager d’un inconnu

Partage - Thèmes

Désormais, plus besoin d’escalader les murs pour récupérer des fruits chez des particuliers. Deux habitants d’Adélaïde qui n’exploitaient pas tous les produits de leur jardin ont lancé le site RipeNearMe. Le principe : mettre en relation les possesseurs de potagers avec des inconnus désireux de consommer des produits locaux. Le propriétaire signale sur le site quand sa récolte est prête et la quantité disponible. Il peut offrir son surplus ou réclamer une rétribution. Le site propose aux citadins une carte pointant les lieux où eff ectuer le marché du jour. L’initiative vise à réduire le gaspillage et à encourager les interactions entre voisins. S.R.

6TUNIS – Tunisie

Une application pour aider les malades d’Alzheimer

Santé - Thèmes

Alors que cette maladie, qui touche près de 36 millions de personnes dans le monde, est toujours incurable, les scientifiques se sont aperçus que stimuler le cerveau permet de ralentir le déclin cognitif. Samsung et l’agence tunisienne 3SG BBDO ont donc développé une application smartphone, baptisée Backup Memory Project, pour aider les personnes atteintes par cette maladie neurodégénérative à se souvenir de leurs proches. Une plate-forme digitale permet de relier le profil du malade avec ceux de ses proches. Lorsque l’un d’entre eux s’approche du « champ d’intimité », l’application qui fonctionne grâce à la géolocalisation, envoie une notification qui rappelle l’identité du visiteur et son lien avec elle, tout en faisant défiler des photos et des vidéos pour déclencher les souvenirs. S.R.

5LIECHTENSTEIN

Quant e-Sportlimousine, la voiture qui carbure à l’eau de mer

Automobile - Continent - Thèmes

Rouler avec une voiture très puissante ne signifie plus forcément que l’impact sur l’environnement sera important. L’entreprise nanoFlowCell, basée au Liechtenstein, travaille sur une voiture électrique d’un nouveau genre, la Quant e-Sportlimousine. Avec ses 920 chevaux sous le capot, l’engin peut atteindre une vitesse de pointe de 350 km/h, et n’a besoin que de 2,8 secondes pour passer de 0 à 100 km/h malgré un poids de 2,3 tonnes. Son secret ? Un nouveau système de propulsion, qui fonctionne… à l’eau salée. Cette eau passe dans deux réservoirs d’électrolyte liquide à travers une membrane, ce qui génère un courant électrique qui va alimenter les quatre moteurs de la berline. Aucune date de commercialisation n’a encore été annoncée. S.R.

3NUEIL-SUR-LAYON – France

Des tombes connectées pour se souvenir des défunts

Mémoire - Thèmes

Après les montres et les vêtements, les tombes aussi deviennent connectées. Début décembre, une petite plaque contenant un QR code a été apposée sur la stèle de Christine, décédée il y a quatre ans et qui repose au cimetière de Nueil-sur-Layon. En scannant ce « code-barres numérique » avec leur tablette ou leur smartphone, les proches ou les visiteurs peuvent accéder à une page contenant des textes, des photos, des vidéos et des musiques choisies par la famille. Les utilisateurs peuvent même déposer des commentaires ou des photos, qui sont ensuite validés par la personne qui a créé le compte. La start-up Épitaphe, qui propose ce service, estime que la numérisation des tombes est un moyen d’entretenir le souvenir des personnes décédées. S.R.

4PARIS – France

Évaluer la qualité de l’eau avec des larves fluorescentes.

Thèmes - Traitement de l’eau

On retrouve dans les eaux usées en sortie de station d’épuration d’infimes quantités de micropolluants qui présentent un risque pour la santé des organismes vivants; ils perturbent durablement le fonctionnement hormonal. Pour être repérées de façon fiable, ils doivent être testés sur un organisme vivant. Pour la start-up WatchFrog, le défi était donc de concilier cette exigence avec l’impératif éthique et la possibilité d’industrialiser le procédé. La société a donc choisi d’utiliser des têtards génétiquement modifiés, physiologiquement très proches de l’être humain. Grâce à des biomarqueurs, ils émettent une lumière au contact des perturbateurs endocriniens. Une méthode fiable et 5 à 10 fois plus rapide que les tests conventionnels, qui permet aujourd’hui à des sociétés spécialisées dans le traitement de l’eau de réduire davantage la présence des micropolluants.

En savoir +