Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10SINGAPOUR – Singapour

Astroscale, le satellite qui « nettoie » l’espace

Aérospatial - Thèmes

Faire fortune dans le nettoyage, c’est possible… y compris celui de l’espace ! Pour récupérer les débris qui tournent en orbite autour de la Terre, la start-up Astroscale, établie à Singapour, développe une flotte de petits satellites chargés de « nettoyer » l’espace. Son projet a convaincu de nombreux business angels : la jeune pousse vient de lever 7,7 millions de dollars. Astroscale espère faire une première démonstration de son dispositif courant 2017. S. R.

9PHYANG – Inde

Une pyramide de glace pour stocker l’eau de pluie

Climat - Thèmes

Depuis plusieurs années, le village indien de Phyang, situé à plus de 3 000 mètres d’altitude au coeur du désert himalayen du Ladakh, souffre d’une grave pénurie d’eau pendant la saison sèche. Pour permettre aux habitants de vivre normalement pendant ces mois difficiles, Sonam Wangchuk, un ingénieur local, a créé un véritable glacier artificiel. Cette pyramide de glace, baptisée « Ice Stupa », permet de stocker facilement l’eau de pluie et des rivières sans avoir besoin de réservoir ou de citerne. L’hiver dernier, la pyramide faisait 6 mètres de haut et a pu stocker plus de 150 000 litres d’eau jusqu’à la mi-mai. À l’avenir, l’ingénieur espère construire, grâce au financement participatif, entre 80 et 90 « Stupas » dans le village, qui permettront d’irriguer près de 600 hectares de cultures pendant la saison sèche. S. R.

8TEL AVIV – Israël

Un four à micro-ondes qui fait aussi grill, cuiseur-vapeur et cocotte-minute

Electroménager - Thèmes

Fini, les appareils électroménagers encombrants ! La start-up israélo-américaine Goji Food Solutions s’apprête à lancer le premier four à micro-ondes multifonction. Grâce à une technologie de transfert d’énergie initialement destinée aux services de santé, et à des capteurs qui régulent les ondes en fonction des besoins de chaque aliment, le Goji exécute à lui seul les mêmes tâches qu’un four traditionnel, un cuiseur-vapeur, un grill, une cocotte-minute et des plaques de cuisson. Côté design, ce four tout-en-un ressemble à un four à micro-ondes traditionnel. La commercialisation est prévue pour 2016. S. R.

7STOCKHOLM – Suède

Ikea lance du mobilier qui recharge les smartphones

Maison - Thèmes

Désormais, même les meubles et les objets de décoration deviennent high-tech. À l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone, qui s’est tenu début mars, le fabricant suédois a présenté sa nouvelle gamme de petit mobilier. Sa particularité : chaque modèle est doté d’un chargeur sans fil intégré. Il suffit de poser son téléphone sur l’objet pour qu’il se recharge automatiquement, grâce au système sans fil Qi, une technologie de transfert d’énergie par induction. Disponible à la vente dès le 15 avril, cette collection comprend des tables, des lampes et des bureaux. Seul impératif : l’objet devra être branché à une source d’énergie pour pouvoir recharger le téléphone. S. R.

6VIENNE – Autriche

Une main bionique aussi efficace qu’une main greffée

Médecine - Thèmes

Les greffes de la main sont très douloureuses et parfois sujettes à des complications. Pour éviter ces désagréments, le professeur Oskar Aszmann et son équipe de l’université de Vienne ont mis au point une main bionique commandée par le cerveau. Elle permet, comme une main greffée, d’accomplir de nombreux gestes de la vie courante. Ses multiples capteurs permettent de répondre aux impulsions électriques fournies par les muscles. Trois Autrichiens ont déjà bénéficié, avec succès, de cette nouvelle méthode. S. R.

5ABUJA - Nigeria

Deux nouvelles variétés de soja résistantes aux maladies

Agriculture - Thèmes

Alors que la consommation de soja augmente en Afrique, notamment pour l’alimentation des animaux et la fabrication de l’huile, des chercheurs de l’Institut international d’agriculture tropicale (Iita) ont mis au point deux nouvelles variétés de soja. Récemment approuvées par le Nigeria, elles pourraient contribuer à l’augmentation de la production et permettre de réduire considérablement les importations. Plus résistantes aux maladies et donnant de meilleurs rendements, ces variétés ne sont pas des organismes génétiquement modifiés (OGM) puisqu’elles ont été développées en croisant différents types de soja. Elles sont notamment résistantes à la rouille, une redoutable maladie qui peut occasionner jusqu’à 80 % de perte de rendement. S. R.

4DELFT – Pays-Bas

À tout juste 20 ans, il compte sauver les océans

Pollution - Thèmes

Quand le capitaine Charles Moore découvre en 1997 un vortex de déchets plastiques de la taille du Texas dans le Pacifique Nord, c’est la consternation. A moins d’attendre jusqu’à 1 000 ans pour qu’il se décompose, il faudrait 79 000 années de travail pour tout nettoyer. Dix ans plus tard, Boyan Slat, un adolescent néerlandais, propose Ocean Clean Up, une invention capable de débarrasser nos océans de 7,5 millions de tonnes de plastique – soit 30% de la pollution marine totale – le tout en 25 ans seulement. Le concept utiliserait des barrages flottants, rattachés à une plateforme fixe, pour accrocher les déchets transportés par les courants marins, sans freiner la circulation du plancton. Ainsi, les espèces marines seraient préservées, et les poissons que nous consommons dénués de traces de polluants. Après une levée de fonds de 2 millions de dollars, Ocean Clean up est en phase de test.

En savoir +
3LONDRES – Royaume–Uni

Faire du vélo la tête dans les nuages

Architecture - Thèmes

SkyCycle, c’est l’utopie cycliste sans bus, sans voitures et sans stress imaginée par Norman Foster, un architecte renommé et passionné de vélo ; 220 km de pistes construites au-dessus du réseau ferroviaire suburbain, au cœur de Londres. Près de 6 millions de personnes habiteraient à proximité, dont la moitié vivant et travaillant à moins de 10 minutes de l’une des 200 entrées. Chaque piste pourrait accueillir jusqu’à 12 000 cyclistes par heure, réduisant leur trajet quotidien de 30 minutes. Ce concept ambitieux tente de répondre aux attentes des cyclistes (en matière de sécurité, notamment) tout en améliorant la mobilité dans l’une des villes les plus engorgées du monde. « Je pense que les villes où vous pouvez marcher ou rouler à vélo plutôt que conduire sont des endroits plus agréables à vivre », déclare Norman Foster. S'il voit le jour, le projet devrait être réalisé sur 20 ans.

En savoir +
2PHILADELPHIE – États-Unis

Une oreillette connectée pour ne pas somnoler au volant

Sécurité routière - Thèmes

Il suffit d’une seconde d’inattention pour provoquer un accident. Deux ingénieurs de Philadelphie ont mis au point Vigo, une oreillette qui traque en temps réel la baisse de vigilance. Dotée d’un capteur infrarouge et d’un accéléromètre, Vigo analyse en permanence les mouvements du corps et les clignotements des yeux. Dès que le système anticipe un relâchement, le porteur est prévenu par une vibration ou une sonnerie. Connecté au téléphone portable, l’objet permet aussi, grâce à un microphone intégré, de répondre à des appels téléphoniques et de consulter ses données sur une application dédiée. Il sera disponible pour environ 71 euros à partir de la mi-2015. S. R.

1ECATEPEC – Mexique

Du papier minéral créé à partir de bouteilles en plastique

Ecologie - Thèmes

Désormais, plus besoin d’arbre ni d’eau pour fabriquer du papier. L’ingénieur mexicain Ever Adrian Nava a inventé un papier écologique, composé essentiellement de bouteilles en plastiques recyclées. Pour produire une tonne de papier, 235 bouteilles sont ainsi nécessaires. Première étape : transformer les bouteilles en une pâte compacte à l’aide de morceaux de carbonate de calcium. Deuxième étape : chauffer cette mixture à plus de 100 ° C pour former de grandes plaques de papier stockées en rouleaux. Le produit a été jugé d’aussi bonne qualité que le papier traditionnel, à la différence près qu’une tonne de ce papier minéral sauve 20 arbres et économise 56 000 litres d’eau. Écologique, il se dégrade naturellement au bout de six mois environ. S. R.