Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10SIBÉRIE – Russie

Du blé jusque dans la « terre noire » de Sibérie

Agriculture - Thèmes

Après pas moins de quarante-sept années de recherche, des scientifiques de l’Institut de recherche agricole de Nemtchinovka, situé à Moscou, ont mis au point 15 variétés spéciales de blé d’hiver. Ultrarésistantes, elles se développent même dans les zones froides du Netchernozemié, un vaste territoire de « terres noires » qui s’étend des côtes de l’océan Arctique jusqu’aux steppes du sud, et de la mer Baltique jusqu’à la Sibérie occidentale. Les variétés créées par Nemtchinovka ont un rendement de 10 à 12 tonnes par hectare, avec une teneur en protéines de 17 % et de plus de 30 % en gluten, soit des taux supérieurs à ceux des blés d’hiver existants. Quatorze de ces 15 variétés ont déjà été brevetées et peuvent être exploitées. S. R.

9TOKYO – Japon

Handii, une prothèse à bas coût intelligente, connectée et imprimée en 3D

Handicap - Thèmes

Les progrès technologiques et l’impression 3D ouvrent des perspectives inédites pour le marché des prothèses médicales. Au Japon, la société Exii développe Handii, un bras cybernétique intelligent. Grâce à ses capteurs et à son électromyogramme, il peut enregistrer les signaux électriques qui accompagnent l’activité musculaire pour reproduire précisément les mouvements du quotidien. Connecté à un smartphone ou à une tablette, il envoie des données en permanence. Enfin, ce bijou technologique coûte seulement 300 dollars, car il est entièrement imprimé en 3D, ce qui diminue les coûts de production et permet de remplacer facilement les composants. S. R.

8SHANGHAÏ – Chine

Nanapanda, le « Uber » des massages à la demande

Bien-être - Thèmes

Après une longue journée de travail, rien de tel qu’un massage pour se relaxer. Surtout si le masseur vient à domicile ou au bureau en quelques clics. C’est l’idée de la start-up chinoise Nanapanda, qui propose des massages à la demande. Le service envoie des masseurs certifiés au domicile ou au bureau des clients, pour des prestations d’une heure pour un massage du corps, trente minutes pour un massage de la tête et de la nuque. Pour se démarquer de la concurrence, Nanapanda pratique des tarifs jusqu’à 50 % moins élevés, qui se justifient par l’absence d’un salon. La start-up s’est implantée à Shanghaï, Hangzhou, Shenzhen et Guangzhou, en attendant, dans les mois à venir, la généralisation du service à l’ensemble du pays. S. R.

7DUBAÏ – Émirats arabes unis

Trois tours sur l’eau inspirées de la légende d’Aladin

Architecture - Thèmes

Alors que les immeubles de grande hauteur émiratis affichent habituellement un design futuriste, le nouveau grand projet architectural de Dubaï se tourne cette fois vers une légende millénaire. À partir de début 2016 vont s’élever trois tours aux allures orientales, directement inspirées de la légende d’Aladin. Cet ensemble architectural gigantesque se déploiera sur 110 000 m2 et ressemblera à trois lampes géantes du génie. Si le montant des travaux n’a pas été dévoilé, les promoteurs révèlent que les tours seront situées sur l’eau, à 450 mètres du rivage. Elles abriteront, entre autres, un centre commercial et un hôtel de luxe. Des ponts en bois climatisés relieront les tours pour créer une ambiance féerique. S. R.

6TÉHÉRAN – Iran

Sharifi-ha House, la maison qui suit la course du soleil

Architecture - Thèmes

À Téhéran, le cabinet d’architectes Nextoffice a créé une maison qui suit la trajectoire du soleil et se réagence en fonction des saisons. Dans la capitale iranienne, la chaleur estivale peut atteindre les 30 ° C, tandis que le froid hivernal peut tomber en dessous de zéro. C’est pour mieux s’adapter à ces températures extrêmes et faire entrer un maximum de soleil à l’intérieur qu’Alireza Taghaboni, architecte perse, a imaginé la Sharifi-ha House. Avec ses étages à modules pivotants, elle permet, en appuyant sur un simple bouton, de procéder à une rotation jusqu’à 90 degrés d’une pièce du bâtiment. Être exposé « plein sud » alors que l’appartement est dirigé vers le nord offre la possibilité, par exemple, d’utiliser davantage l’énergie solaire au quotidien, ou de mieux gérer les variations de température sans avoir à allumer le chauffage.

5STOCKHOLM – Suède

Un gratte-ciel en bois pour 2023

Architecture - Thèmes

Fini l’acier et le béton ! Enfin presque… La société suédoise HSB développe à Stockholm le premier projet de gratte-ciel composé essentiellement de bois. Seules la cage d’ascenseur et les poutrelles seront en béton. Cette tour de 34 étages, à faible effet carbone, accueillera des logements sociaux. Chaque appartement sera doté d’un balcon vitré avec efficacité énergétique, tandis que des panneaux solaires couvriront le toit de l’immeuble. Un café et une garderie seront intégrés. Le coût n’a pas été révélé, mais l’immeuble devrait être livré en 2023. S. R.

4YAOUNDÉ – Cameroun

L’appli participative contre les pots-de-vin

Civisme - Thèmes

Glisser un billet dans le creux de la main est devenu une pratique si courante que les Camerounais lui donnent tout un tas de petits noms : bakchich, tchoko, carburant, motivation… Pour en finir avec la corruption généralisée, un entrepreneur a lancé l’application NoBakchich. Destinée aux utilisateurs de smartphones Android, elle vise à informer les mobinautes sur les procédures administratives afin d’échapper autant que possible au versement d’un pot-de-vin via un intermédiaire. L’appli répond aux questions « Où ? À qui s’adresser ? Pour quoi faire ? Quel est le prix légal à verser ? » pour chaque démarche, et présente un descriptif précis des procédures et de la législation en cours. Cette plateforme participative encourage aussi les utilisateurs à compléter au fur et à mesure la base de données. S. R.

3CAMBRIDGE – Royaume-Uni

Désimprimer pour économiser le papier

Déchets - Thèmes

Recycler le papier, c’est bien, le réutiliser, c’est mieux ! Reduse a inventé une technologie qui « efface » l’encre du papier, afin que celui-ci puisse être réutilisé plusieurs fois avant d’être recyclé. Cette « désimpression » fonctionne un peu comme une impression inversée. Le toner est retiré de la feuille grâce à un procédé d’ablation laser pulsé : un laser à impulsions ultracourtes élimine les mots et les images en chauffant l’encre à un tel degré qu’elle s’évapore littéralement. Le processus peut être répété jusqu’à trois fois sans endommager les fibres du papier. Cette invention est le fruit des recherches du Dr David Leal-Ayala, menées sous la supervision du Dr Julian Allwood à l’université de Cambridge. « Cela pourrait apporter une contribution significative à la réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’industrie papetière », a déclaré Julian Allwood.

2BUENOS AIRES – Argentine

L’appli pour imprimer les photos des réseaux sociaux

Internet - Internet - Thèmes

Désormais, les photos de vos soirées et des événements auxquels vous assistez se partagent sur Facebook, Twitter et Instagram. Mais, dans ce flux continu, difficile d’en garder une trace. L’entrepreneur argentin Garcia Padin a eu l’idée de créer une application qui se connecte à tous les réseaux sociaux, et même à l’album de l’ordinateur, et qui permet de récupérer facilement n’importe quelle photo. Le service propose ensuite de les retoucher, puis de les imprimer et de les livrer à l’adresse de votre choix. S. R.

1CAMBRIDGE – États-Unis

Une bactérie programmée pour détecter le cancer du foie

Médecine - Thèmes

Repérer les tumeurs dès leur formation représente le meilleur moyen de vaincre les cancers. Pour augmenter les chances de survie des patients à risque, le chercheur Tal Danino, du Massachussets Institute of Technology, a réussi à programmer le code génétique d’une bactérie pour la rendre capable d’identifier les cellules cancéreuses présentes dans le foie. Une fois ingérée, cette bactérie produit une enzyme. Si elle se retrouve en contact avec une tumeur, elle change la couleur de l’urine du patient, l’alertant immédiatement. Testé avec succès sur des souris, ce dispositif innovant pourrait représenter une formidable avancée dans la détection des cancers du foie, particulièrement difficiles à repérer. Les chercheurs étendront ensuite le procédé à d’autres types de cancers. S. R.