Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 5 6 4 3 2 1
10BURNLEY – Australie

La maison préfabriquée aussi écolo que 6 095 arbres plantés

Panneaux photovoltaïques - Thèmes

Avec cette maison, bilan carbone positif et design sont livrés clés en main. Née sous la plume d’Archiblox, une société de construction australienne, la Carbon Positive House offre les mêmes avantages pour l’environnement que la plantation de 6 095 arbres originaires d’Australie. Ses atouts : une empreinte écologique proche de zéro, notamment par l’utilisation du soleil, comme énergie renouvelable, gratuite et inépuisable. Sur le toit, des capteurs solaires produisent l’eau chaude et des panneaux photovoltaïques, l’électricité. Des végétaux régulent les eaux pluviales et contribuent au confort thermique généré par la conception bioclimatique de cette construction. Sa façade ouest absorbe les rayons du soleil qui dardent en été. Cette maison préfabriquée, qui génère plus d’énergie qu’elle n’en consomme, pourrait devenir un standard en France. Mais pas avant 2020.

En savoir +
9TOKYO – Japon

Une planche qui lévite façon Retour vers le futur

Technologie - Thèmes

Avec les progrès scientifiques et technologiques, de plus en plus d’objets futuristes entrevus au cinéma deviennent réalité. C’est le cas du « hoverboard », la fameuse planche qui glisse par lévitation, entrevue dans le film Retour vers le futur. Lexus, la division automobile de luxe du constructeur japonais Toyota, a créé un prototype fonctionnel d’hoverboard baptisé « Slide » (glisse). La planche utilise le principe de sustentation électromagnétique, un procédé qui repose sur l’emploi d’aimants et d’un matériau supraconducteur refroidi à l’azote liquide, pour léviter dans les airs. L’objet sera testé en juillet à Barcelone. Lexus fonde de grands espoirs sur cette technologie. Il pourrait s’agir, selon la marque, du premier pas vers une voiture volante. S. R.

8HYDERABAD - Inde

Un « patch » de nutriments à placer sur le bindi

Santé - Thèmes

Afin de lutter contre la carence en iode qui touche une part importante de la population indienne, la Neelvasant Medical Foundation and Research Center et l’agence de communication Grey ont mis au point le Life Saving Dot, un timbre transdermique qui permet de diffuser dans le corps des nutriments nécessaires à combler cette carence. Originalité : ce timbre se porte sur le bindi (ou tilak), la marque emblématique située sur le front de beaucoup de femmes. Le programme a débuté en mars et vise des femmes vivant dans des zones rurales, où l’accès à l’aide nutritionnelle est plus difficile. S. R.

7MODIIN - Israël

CrediFi, le Bloomberg de l’immobilier

Immobilier - Thèmes

L’information est le nerf de la guerre dans la finance. Et pourquoi pas aussi dans l’immobilier ? La startup CrediFi Corporation tente le pari d’être à l’immobilier ce que Bloomberg est à la finance : un fournisseur mondial de données et d’analyses de haute qualité. L’objectif est de fournir une vue d’ensemble pour de meilleurs investissements, en utilisant une base de données sur les biens immobiliers, les prêts proposés, les acquéreurs, les vendeurs et tous les produits financiers. CrediFi dispose aussi d’analystes et émet des notes, à l’image des agences de notation. La startup a récemment levé 8 millions de dollars. S. R.

5WIRKSWORTH - Royaume-Uni

Full Grown : une forêt de chaises pousse en Angleterre

Design - Thèmes

L’artiste et designer Gavin Munro fait pousser des chaises, des abat-jour et des tables le plus naturellement possible. Il accompagne la croissance des arbres à l’aide de moules en plastique recyclé autour desquels chaque plant va lentement se développer. Chaque jour, Gavin élague les jeunes arbres et guide avec douceur les branches choisies afin qu’elles se déploient dans la bonne direction avant de les assembler pour qu’elles forment une seule et unique pièce de bois. Une fois que l’arbre a atteint la forme désirée, Gavin le laisse s’épaissir quelques années. Et lorsque la chaise est enfin prête à être « récoltée », il rabote l’arbre et le polit. Pour créer une chaise, il faut compter plusieurs années. Les premières chaises seront récoltées fin 2016, avant d’être vendues en 2017. Des pièces uniques et durables, élaborées en étroite collaboration avec mère Nature.

En savoir +
6PARIS - France

Valoo, l’appli pour estimer et revendre ses biens

Commerce entre particuliers - Thèmes

Comment tirer le meilleur prix d’un objet dont on veut se séparer, et sur quels sites le mettre en vente ? Pour guider les revendeurs perdus dans la jungle d’Internet, l’application Valoo, qui vient d’être lancée sur iOS, propose d’abord d’enregistrer son bien grâce à un lecteur de code-barres et/ou un moteur de recherche, qui retrouvent la référence exacte du modèle et sa description. Pour déterminer son prix, l’application propose la « valeur marché », qui reprend le prix du bien sur les places de marché, ou la « valeur résiduelle », qui prend en compte la date d’achat et l’état du produit. Valoo permet également d’identifier rapidement les plateformes de vente les plus pertinentes en fonction du produit vendu. S. R.

4PEDIATORKPE – Ghana

Du courant grâce à des tourniquets dans les cours d’école

Thèmes - Énergie

Une école primaire de l’île très pauvre de Pediatorkpe, au sud-est du Ghana, vient de recevoir des manèges un peu spéciaux. Quand les enfants les font tourner, une turbine se met en route et dégage de l’énergie. Cette électricité est ensuite utilisée pour recharger des piles, qui alimentent des lampes à basse consommation (LED) fonctionnant pendant quarante heures. Et voilà comment, simplement en utilisant l’énergie d’enfants qui jouent, une île non reliée au réseau électrique national peut bénéficier de l’électricité. Le soir, les enfants rapportent les lampes chez eux pour éclairer le foyer et faire leurs devoirs. Selon l’ONG Empower Playgrounds, à l’origine de l’initiative, ce système pourrait aussi permettre d’améliorer les résultats scolaires des enfants. S. R.

3BUENOS AIRES - Argentine

Des camions « transparents » pour éviter les accidents

Sécurité routière - Thèmes

Trop d’accidents de la route impliquent une voiture qui a tenté de doubler un camion sans avoir assez de visibilité. À Buenos Aires, le géant coréen Samsung a donc équipé des camions d’un dispositif high-tech innovant : une caméra à l’avant, qui filme la route en temps réel, est reliée à un écran géant, situé à l’arrière, lequel diffuse les images. Ainsi, l’automobiliste qui voudrait doubler peut vraiment voir si la route est dégagée, comme si le camion était transparent. Le dispositif a été imaginé par la filiale argentine de l’agence de publicité Leo Burnett, avec l’objectif de réduire les accidents sur les routes du pays, très encombrées par les camions. S. R.

2RALEIGH - États-Unis

Un « patch » intelligent pour injecter de l’insuline aux diabétiques

Médecine - Thèmes

L’innovation pourrait changer la vie de millions de diabétiques, qui doivent plusieurs fois par jour surveiller leur taux de sucre dans le sang. Des chercheurs de l’université de Caroline du Nord ont mis au point un patch capable de détecter le taux de sucre et d’injecter de l’insuline en cas de besoin. Ce timbre transdermique, qui fait la taille d’une pièce de 1 centime, est recouvert d’une centaine de micro-aiguilles. Chacune d’entre elles est dotée d’un réservoir microscopique contenant des enzymes sensibles au glucose, ainsi que de l’insuline. L’équipe scientifique affirme que le système peut être personnalisé pour s’adapter au poids et à la sensibilité à l’insuline de chaque patient. S. R.

1SALT LAKE CITY - États-Unis

The Void, le parc d’attractions du futur?

Réalité virtuelle - Thèmes

Moins de logistique, moins d’espace nécessaire, et autant de plaisir pour les visiteurs ? C’est le pari de Ken Bretschneider, millionnaire américain qui finance actuellement la construction de The Void, le premier parc d’attractions consacré à la réalité virtuelle. Situé dans l’Utah, ce « parc de l’imagination » se composera de plusieurs grands espaces de 320 m2. Dans chaque salle, les visiteurs pourront déambuler dans différents mondes de réalité virtuelle, tous plus spectaculaires et féeriques les uns que les autres. Le concept repose sur une série d’innovations technologiques : un masque de réalité virtuelle doté d’un écran incurvé et d’un champ de vision à 160 degrés, une paire de gants pour « toucher » les objets virtuels, et un système de détection de la position du corps pour se déplacer. Lancement prévu en 2016. S. R.