Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10SYDNEY – Australie

« The Immortus », la voiture solaire qui roule sans se tarir

Automobile - Thèmes

On connaissait les autos électriques, voici désormais les voitures solaires ! EVX Ventures, une société australienne, a conçu une voiture totalement autonome et non polluante. Recouverte, sur 7 m2, de panneaux photovoltaïques disposés sur son toit, The Immortus peut rouler sans s’arrêter et « indéfiniment » à 60 km/h tant que le soleil brille, ou à 85 km/h sur 550 km avec sa batterie. L’énergie est stockée par une batterie interne pour rouler de nuit. Peu puissante mais ultralégère (seulement 550 kg), The Immortus apparaît comme la parfaite citadine du futur. Elle sera assemblée à la demande, mais à un prix pour l’heure prohibitif : 370 000 dollars australiens (environ 234 000 euros).

9TOKYO – Japon

Une « éponge high-tech » qui récupère la chaleur des moteurs

Technologie - Thèmes

Il n’a pas de trous, reste complètement rigide, mais ce nouveau matériau créé par des scientifiques japonais de l’université de Tokyo fonctionne bien comme une éponge. À la différence près qu’il ne retient pas l’eau, mais la chaleur. Et qu’il ne la laisse pas s’échapper. Grâce à sa structure cristalline, cette « éponge high-tech » peut récupérer l’énergie thermique rejetée dans l’atmosphère par la plupart des engins mécaniques (moteurs) et électroniques. L’éponge la conserve et peut la libérer à la demande, grâce à une petite pression sur sa structure. Reste maintenant aux chercheurs à trouver comment réutiliser cette énergie récupérée, de manière propre et renouvelable.

8TAIPEI – Taïwan

Quand le marc de café devient un désodorisant pour vêtements

Recyclage - Thèmes

On connaissait les vertus fertilisantes du marc de café. Beaucoup moins ses capacités de piège à odeurs. À Taïwan, l’homme d’affaires Jason Chen, de l’entreprise Syntex, a investi plus de 2 millions de dollars en cinq ans en recherche et développement pour intégrer aux textiles qu’il fabrique le pouvoir désodorisant du marc de café. Une innovation vertueuse et une alternative au charbon actif utilisé pour absorber les odeurs corporelles. Lorsque les particules odorantes entrent en contact avec les cavités du marc de café, elles s’y engouffrent et restent emprisonnées. Le marc de café parvient à réduire de 60 % l’odeur de l’urine et jusqu’à 80 % l’odeur des pieds. Chaque jour, près de 500 kg de marc de café sont collectés dans les cafés de Taïwan et acheminés jusque dans les locaux de l’entreprise.

7ROME – Italie

Un miroir intelligent qui redirige la lumière vers les zones les plus sombres

Maison connectée

Vous vivez dans un appartement mal exposé au soleil ? La startup italienne Solenica a inventé le premier miroir intelligent qui redirige en permanence la lumière vers les zones les plus sombres d’une pièce. Lucy est un globe portable blanc qui se pose n’importe où près de la fenêtre. L’utilisateur n’a qu’à placer le « nez » de Lucy vers le lieu qu’il veut éclairer, et le miroir présent dans l’appareil calcule la trajectoire idéale pour diriger la lumière à cet endroit, en utilisant le plafond. Pour acheminer en permanence le maximum de lumière venant de l’extérieur, Lucy s’adapte au déplacement du soleil au fil de la journée en se repositionnant. L’appareil fonctionne entièrement à l’énergie solaire et est disponible en précommande pour 199 dollars (environ 178 euros).

6PARIS – France

Un paquet de cigarettes connecté pour arrêter de fumer

Objets connectés - Thèmes

Diminuer sa consommation de tabac en douceur est souvent une étape indispensable pour les accros à la cigarette qui souhaitent arrêter. La startup française Lowiee a mis au point un paquet connecté innovant qui empêche de trop fumer. L’utilisateur doit télécharger l’application et définir ses objectifs de consommation : nombre de cigarettes par jour et, s’il le souhaite, intervalle entre chaque cigarette. Mais il faut s’y tenir. Si vous vous astreignez à cinq cigarettes par jour, le paquet ne vous en offrira pas une sixième. Pour éviter la fraude, l’instrument est équipé d’un lecteur d’empreinte digitale. Lowiee dispose aussi d’un port micro-USB 2.0 pour recharger le paquet, de petites LED qui indiquent le niveau de batterie, et d’une puce GPS pour le géolocaliser en cas de perte. Le produit devrait bientôt être disponible à la vente.

5LONDRES – Royaume-Uni

Première greffe de pénis bionique

Chirurgie

C’est une première mondiale. Après une dizaine d’interventions chirurgicales en trois ans, Mohamed Abada, 43 ans, agent de sécurité londonien dont l’organe sexuel a été arraché dans un accident au cours de son enfance, a pu bénéficier de la greffe d’un pénis bionique. Pour recréer le membre, les chirurgiens ont prélevé de la peau sur son bras gauche. L’engin est en parfait état de marche : pour déclencher une érection, le Britannique doit presser un bouton situé sur ses testicules, qui déclenche un système de pompe qui remonte jusqu’à son estomac. Les médecins ont été généreux : le pénis mesure 20 centimètres de long. Maintenant, Mohamed Abada espère enfin trouver l’âme soeur, comme il l’a indiqué dans le journal The Sun.

4ACCRA – Ghana

Le « livre buvable » qui filtre les eaux polluées

Environnement - Thèmes

Voici un livre qui sait joindre la théorie à la pratique. Créé par un groupe de chercheurs américains de Pittsburg, le « Drinkable Book » (« livre buvable ») ne se contente pas de donner des instructions pour assainir l’eau polluée. Grâce à un nouveau concept de papier bactéricide à base de nanoparticules d’argent, ses pages se détachent et peuvent être utilisées dans les rivières pour récolter les micro-organismes polluants. Concrètement, les bactéries sont retenues par le papier et supprimées par les nanoparticules d’argent. Chaque livre comporte 50 feuilles de papier-filtre et chaque filtre peut purifier environ 100 litres d’eau, soit de quoi fournir de l’eau potable à toute une famille pendant une semaine. Des tests ont été menés avec succès au Ghana et en Afrique du Sud.

3SÃO PAULO – Brésil

Polybia paulista, la guêpe dont le venin détruit les cancers

Santé - Thèmes

Nouvel espoir en vue pour soigner le cancer. En analysant le venin d’une guêpe locale, nommée Polybia paulista, des chercheurs brésiliens d’une université de São Paulo se sont aperçus qu’il contient une molécule aux propriétés antibactériennes. Cette molécule, connue en tant que « molécule MP1 », contient deux protéines capables de détruire des cellules cancéreuses. Des tests ont prouvé son efficacité contre des cellules malades de la vessie, de la prostate et même des cellules leucémiques résistantes aux médicaments. Ces premiers résultats laissent espérer la mise au point d’une nouvelle classe de médicaments pour soigner certains cancers dans les années à venir.

2NEW YORK – États-Unis

Une pilule pour prolonger la durée de la vie

Recherche - Thèmes

Pour la première fois, un médicament va faire l’objet d’un essai clinique avec pour objectif de « prolonger la durée de la vie ». Le professeur Nir Barzilai, de l’Albert Einstein College of Medicine de New York, va suivre 3 000 personnes de 70 ans. La moitié sera traitée pendant cinq ans à la metformine, une molécule dont on conjecture l’effet sur l’espérance de vie. Une autre molécule anti-âge, la rapamycine, actuellement utilisée en cas de greffe, sera également testée. Après des essais concluants chez la souris, les chercheurs espèrent prouver que ces molécules pourraient allonger la vie de deux à cinq ans.

1TORONTO – Canada

Une salle pour se défouler après le travail

Insolite - Thèmes

Pour passer leurs nerfs après une journée de travail difficile, certains choisissent le sport, d’autres la méditation ou la musique. Pour les plus énervés d’entre nous, la société canadienne Battle Sports a ouvert la première « Rage Room », une salle banale, sans fenêtres, spécialement conçue comme un défouloir. Pour 20 dollars, l’utilisateur peut casser tout ce qui s’y trouve : assiettes, vases, verres, tables, chaises… Protégé par une combinaison et un casque, le client dispose de trente minutes pour se défouler à l’aide d’une batte de baseball. Il peut apporter ses propres objets ou les acheter pour 2 à 20 dollars directement sur place. Radical, mais apparemment efficace…