Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10KANAGAWA – Japon

Les premiers taxis-robots en test au Japon

Thèmes - Transports

Pour l’instant, un chauffeur se tient sur le siège passager pour vérifier que la conduite automatique se passe bien. Mais, à terme, c’est-à-dire d’ici aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, l’entreprise DeNA espère bien que ses « Taxibot » rouleront sans personne pour les surveiller. Pour le test grandeur nature réalisé il y a quelques semaines, 50 personnes triées sur le volet serpentent les rues de la ville de Kanagawa. Objectif : recueillir des informations sur la circulation pour améliorer les performances et habituer la population à voir des véhicules sans conducteur.

9SÉOUL – Corée du Sud

Bientôt des toilettes qui génèrent de l’électricité ?

Thèmes - Énergie

Générer un courant électrique à partir de la chasse d’eau : c’est l’idée un peu folle d’une équipe de chercheurs sud-coréens. Ces scientifiques ont inventé un système ingénieux nommé WMAT (Water Motion Active Transducer) : une miniturbine qui crée de l’électricité statique par friction. Deux électrodes placées perpendiculairement au mouvement de la chasse d’eau sont reliées par un circuit électrique recouvert d’un matériau hydrophobe. Le contact entre l’eau et le système provoque un courant électrique, qui a permis pour l’instant d’alimenter une LED.

8SIBÉRIE – Russie

Un virus géant découvert en Sibérie

Science - Thèmes

Il a été baptisé « Mollivirus sibericum » car il est mou et qu’il a été trouvé dans l’extrême Nord-Est sibérien. Ce nouveau type de virus, vieux de 30 000 ans, a l’allure d’une coque oblongue de 0,6 micromètre de long et possède 500 gènes. Il paraît minuscule, mais il fait pourtant partie de la petite famille des virus géants, visibles avec un simple microscope. Selon l’équipe franco-russe qui l’a découvert, d’autres virus de ce genre pourraient se réveiller à cause de la fonte des glaces. Et d’autant plus si les hommes remuent trop en profondeur les sous-sols des régions arctiques, à la recherche de minerai ou de pétrole.

7BOMBAY – Inde

Un « super wi-fi » gratuit et à haut débit dans les gares

Internet - Thèmes

Avec 21 millions de voyageurs par jour, les chemins de fer indiens représentent l’un des réseaux ferroviaires les plus chargés du monde. Autant de passagers à connecter en urgence à Internet, estime Google. Le géant américain va déployer dans 400 gares du pays un « super wi-fi » gratuit et à haut débit, pour connecter 10 millions de voyageurs par jour et leur donner accès à des vidéos en HD, des livres et des jeux. Le wi-fi sera disponible dès fin 2016 dans 100 gares et entretenu par une compagnie locale. L’enjeu est de taille : l’Inde deviendra bientôt le deuxième marché mondial des ventes de smartphones, devant les États-Unis et derrière la Chine.

6TEL-AVIV – Israël

Des vêtements à imprimer chez soi en 3D

Mode - Thèmes

Porter des tenues inspirées par celles des plus grands couturiers à des prix abordables, impossible ? Pas pour la designer Danit Peleg. Cette entrepreneure a conçu la première collection de vêtements à imprimer chez soi en 3D. La créatrice a imaginé cinq ensembles différents à partir de FilaFlex, une matière première ultrasouple, proche du plastique, mais aussi agréable à porter qu’un textile. Cette activité reste futuriste en raison du faible équipement de la population en imprimantes 3D et de la longueur du processus d’impression – quatre cents heures pour un ensemble. Mais cette idée représente un premier pas vers la conception de vêtements personnalisables grâce à l’impression 3D, dont on entendra certainement parler dans cinq, dix ou quinze ans…

5KIGALI – Rwanda

Des aéroports pour drones humanitaires

Caritatif

De drôles d’oiseaux vont bientôt voler dans le ciel rwandais : des drones humanitaires, transportant chacun 10 kg de médicaments ou de denrées alimentaires. Il s’agit du projet Red Lines, imaginé par le cabinet d’architecture Foster & Partners. Ce dernier prévoit de construire les premiers « droneports », des mini-aéroports pour les drones. Les engins mesurent 3 m de long et sont équipés d’hélices qui leur permettent de voler sur un rayon de 100 km. Dans les dix prochaines années, plusieurs plateformes seront construites pour que les drones couvrent la moitié de la surface du pays.

4PARIS – France

Le navire « zéro CO2 », autonome cent jours

Projet

Des ingénieurs des Arts et Métiers travaillent sur un immense bateau qui ne ressemblera à aucun autre. Esprit de Velox, c’est son nom, sera en mesure de traverser le monde sans causer la moindre pollution. Il mesurera 50 m de long, 18 m de large et 40 m de haut. Il avancera grâce à l’énergie du vent récupérée par des éoliennes intégrées dans sa coque. Ses voiles – deux ailes rigides de 400 m2 – seront recouvertes de panneaux photovoltaïques pour collecter l’énergie solaire. Enfin, une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène et ne rejetant que de l’eau alimentera un moteur électrique. Sa construction devrait démarrer en 2017, avec des essais en 2018 et une première mission en 2019.

3ALMERIA – Espagne

Utiliser les déchets en plastique pour fabriquer du carburant

Recyclage - Thèmes

Pour fabriquer un kilo de plastique, il faut un litre de pétrole. Alors pourquoi ne pas fabriquer du carburant avec les plastiques usagés ? L’entrepreneur anglais Michael Murray a décidé de franchir le pas et a construit une usine à Almeria. Le plastique est d’abord réchauffé à 300 ° C, ce qui le transforme en une pâte comparable à du chewing-gum. Cette pâte est ensuite portée à 400 ° C sans oxygène, de manière à ce que la molécule de plastique se casse et s’évapore en de plus petites molécules. Enfin, la vapeur produite est distillée et refroidie pour obtenir des carburants sous forme liquide. Le tout sans émettre de polluants dans l’atmosphère. Le coût de production de ce Diesel de récupération est 30 % à 40 % moins cher. Avec une tonne de déchets, l’usine produit 950 litres de carburant.

2CAMBRIDGE – États-Unis

La fin des douches grâce à un spray à base de bactéries

Insolite - Thèmes

L’ingénieur chimiste David Whitlock ne s’est pas lavé depuis douze ans. Oui, il est propre. Et non, il ne sent pas mauvais. Comment est-ce possible? Grâce à un spray très spécial, commercialisé (49 dollars) sous le nom de Mother Dirt. Ce produit alternatif aux savons se compose de plusieurs bactéries qualifiées de « positives ». En entrant au contact de la peau, elles peuvent décomposer l’ammoniac, le composé chimique responsable de nos odeurs. Elles créent aussi des molécules « désinfectantes ». Autre avantage : l’un des composants dégagés par ces bactéries, le monoxyde d’azote, dilate les vaisseaux sanguins, ce qui est utile pour réduire la pression artérielle et mieux contrôler… les érections. La startup qui le commercialise, AOBiome, indique qu’il suffit de s’asperger une fois par jour pour rester propre et que le produit dispose aussi de vertus apaisantes.

1MEXICO – Mexique

Le masque de sommeil qui stimule le « rêve lucide »

Technologie - Thèmes

Et si nous pouvions influer sur le cours de nos rêves ? C’est l’objectif de Napz, un masque de sommeil qui nous permet de nous introduire dans nos songes pour en modifier le déroulé. Créé par l’ingénieur en robotique Octavio A. Martinez Garcia, ce masque atypique analyse le REM, le mouvement oculaire rapide, c’est-à-dire le phénomène qui se produit lors de la phase de sommeil paradoxal. Cet appareil à vocation thérapeutique vise à aider les personnes sujettes aux cauchemars et autres troubles du sommeil comme le stress post-traumatique. Une première version a été présentée en juin au Digital Futures UKMX Labs Weekend, à Dundee (Écosse).