Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10SYDNEY – Australie

Un arsenal technologique inédit pour traquer les requins

Sécurité - Thèmes

Face à la recrudescence des attaques de requins (15 depuis le début de l’année, contre trois en 2014), l’État de Nouvelles-Galles du Sud se mobilise en lançant un plan « multiforme » faisant appel aux technologies les plus avancées. D’un coût de 16 millions d’euros, ce plan sur cinq ans prévoit d’assigner des drones pour surveiller le littoral en temps réel. Mais aussi de construire des « stations d’écoute » dans les zones à risques pour surveiller les requins équipés de balises acoustiques. L’État immergera aussi des bouées équipées de sonars pour détecter leur présence et investira dans des barrières électriques alimentées par l’énergie des vagues. Objectif : zéro mort.

9TOKYO – Japon

Les dieux au secours de la lutte contre les dépôts sauvages de déchets

Civisme - Thèmes

Garder la ville propre est un défi pour les autorités, même au Japon, réputé pour la propreté de ses rues. Pour lutter contre le dépôt sauvage d’ordures sur le bord des routes, certaines villes ont décidé de faire appel aux dieux. Des minitoriis (portail traditionnel japonais, situé à l’entrée d’un sanctuaire shintoïste) ont été installés dans les endroits où les gens n’hésitent pas à jeter des déchets ou à uriner. Avec des résultats surprenants : leur présence suffit à réduire drastiquement les mauvaises pratiques grâce au respect qu’ils suscitent de la part des citoyens, qu’ils soient croyants ou pas.

8SÉOUL – Corée du Sud

Une autoroute transformée en jardins suspendus

Espaces verts

Et si on recouvrait le béton de verdure ? C’est l’idée du projet Seoul Skygarden, qui vise à créer un jardin suspendu de près d’un kilomètre en lieu et place d’une autoroute en hauteur désaffectée. L’objectif : rendre la ville plus verte et plus agréable pour les passants qui voudraient emprunter la voie à pied ou à vélo pour traverser la ville. Y seront plantées 254 espèces d’arbres, de fleurs et de plantes. Le projet devrait aboutir en 2017.

7FINLANDE – Helsinki

Showerloop, la douche qui consomme très peu d’énergie

Economie circulaire - Thèmes

Jason Selvarajan, un jeune ingénieur finlandais, a mis au point un prototype de douche écologique, qui filtre l’eau en temps réel et sans interruption. Pas moins de 10 litres d’eau sont gaspillés chaque minute passée sous la douche. Face à ce constat, Jason Selvarajan a mis au point un prototype qui permet de recycler l’eau de la douche en circuit fermé. Il utilise une pompe qui récolte l’eau et la pousse vers le pommeau de douche. Avant d’être réinjectée, un filtre la purifie grâce à du sable qui retient les particules, du charbon actif qui capture les substances chimiques, et des rayons ultraviolets mangeurs de bactéries. Baptisée Showerloop, cette douche sans fin consomme donc peu d’eau, mais aussi peu d’énergie. En effet, la chaleur utilisée par la première douche est captée pendant le processus de recyclage pour chauffer l’eau de la douche suivante. Et ainsi de suite, à l’infini.

En savoir +
6COPENHAGUE – Danemark

Des traceurs de téléphones pour indiquer le temps d’attente à l’aéroport

Services - Thèmes

Se déplacer d’un bout à l’autre d’un aéroport et faire la queue dans les files d’attentes peut prendre beaucoup de temps. Un délai qu’il est difficile d’anticiper. L’aéroport de Copenhague teste actuellement le système BlipTrack. Celui-ci consiste à utiliser des capteurs qui surveillent le mouvement des téléphones à travers l’aéroport. À chaque appareil est attribué un identifiant unique, crypté, qui permet, à l’aide de balises, de déterminer précisément les durées d’attente ou de trajets. Une manière d’éviter les sprints de dernière minute.

5COTONOU – Benin

Pikiz, la plateforme des « early adopters »

Marketing - Thèmes

Lorsqu’une startup lance une application ou un nouveau service en ligne, elle a besoin de créer un engouement auprès de ses premiers utilisateurs, les early adopters. Certains internautes s’en font même une spécialité et deviennent très influents. Encore faut-il attirer leur attention. Pour faciliter la mise en relation entre les nouveaux produits et les early adopters, les équipes de l’accélérateur TEKXL, au Bénin, ont créé Pikiz, une plateforme sur laquelle des entrepreneurs du monde entier peuvent se faire connaître. Des centaines de nouveaux utilisateurs s’y inscrivent tous les jours.

4MATO GROSSO – Brésil

Fibria boucle la boucle

Valorisation

Pour fabriquer sa pâte à papier, Fibria produit de la cellulose issue de l’exploitation de plantations d’eucalyptus. Bien que ces plantations soient gérées dans le respect d’une réglementation nationale très stricte, la quantité de déchets issus de l’industrie de la cellulose est non négligeable. Afin d’éviter des transports réguliers et coûteux vers des centres d’enfouissement, Fibria transforme désormais ces déchets organiques pour obtenir un nouveau produit : le correcteur d’acidité des sols. Ce produit est ensuite utilisé dans les plantations forestières de Fibria et des exploitations voisines. Et la boucle est bouclée !

En savoir +
3LIMA – Pérou

Albina Ruiz réduit la pollution et la pauvreté

Environnement - Thèmes

Améliorer le niveau de vie des Péruviens les plus pauvres tout en rendant la ville plus propre, tel est le défi qu’Albina Ruiz relève avec succès depuis 1996 à Lima. Son ONG, Ciudad Saludable (ville saine), organise un réseau de 35 micro-entreprises qui gèrent 600 ramasseurs de déchets recrutés parmi les citoyens les plus pauvres. Le fait de structurer à grande échelle la collecte des déchets permet d’en récupérer davantage et de mieux payer les ramasseurs, qui gagnent jusqu’à dix dollars (7,50 euros) par jour.

2ARLINGTON – États-Unis

Une puce dans le cerveau pour améliorer la mémoire

Implants

Demain, sera-t-il possible de venir à bout des trous de mémoire ? Des chercheurs américains ont annoncé avoir réussi à influer sur la mémoire d’individus grâce à des implants électriques intégrés au cerveau de patients. Concrètement, des électrodes sont placées dans les régions du cerveau s’occupant de la mémoire déclarative (se rappeler une liste de courses, par exemple). Au moment de se souvenir, il est possible d’envoyer une minidécharge pour stimuler le cerveau. Une aide qui pourrait s’avérer précieuse pour les personnes souffrant de troubles de la mémoire.

1ESTEVAN – Canada

Une centrale électrique à charbon qui stocke le carbone qu’elle produit

Réchauffement climatique

Chaque année, 36 milliards de tonnes de CO2 sont rejetées dans l’atmosphère, ce qui contribue au réchauffement de la planète. Pour moins polluer, la centrale électrique fonctionnant au charbon Boundary Dam, a mis au point une solution pour capter le gaz carbonique avant qu’il ne s’échappe dans l’atmosphère. L’objectif : récupérer un million de tonnes de CO2 par an. Pour cela, il a fallu construire une tour d’absorption capable d’isoler le CO2. En s’élevant dans la tour, les fumées issues de la centrale sont mélangées à de l’eau contenant des produits chimiques conçus pour se coller au gaz carbonique, qui se retrouve piégé dans le liquide. Le CO2 part ensuite dans un compresseur, qui le fait passer d’un état gazeux à un état quasi liquide. La substance est ensuite enterrée dans le sol.