Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10TERRITOIRES DU NORD – Australie

Shrimp, les robots-bergers des zones rurales

Agriculture - Thèmes

Difficile de recruter des bergers dans les provinces isolées et agricoles du Nord australien. Les terres sont tellement immenses qu’il faut parfois plusieurs mois avant qu’un fermier ne se rende compte qu’un de ses animaux est malade. Alors, autant faire appel à des robots. En développement depuis 2014 à l’université scientifique de Sydney, les robots-bergers Shrimp fonctionnent à l’énergie solaire et peuvent suivre jusqu’à 150 bêtes chacun. Grâce à leurs caméras ainsi qu’à leurs capteurs thermiques et optiques, ils sont capables de mesurer la température des animaux, mais aussi de les compter et de s’assurer de la qualité des pâturages. De quoi faciliter le travail des rares bergers dans ces zones désertées.

9TAIPEI – Taïwan

Gogoro, le scooter électrique qui se recharge en 6 secondes

Déplacements

Il ne pollue pas, roule jusqu’à 95 km/h et se recharge en 6 secondes chrono. Gogoro, le premier scooter électrique connecté, pourrait bien révolutionner les transports urbains. Sa principale originalité réside dans son système de recharge. Au bout des 100 km d’autonomie, l’utilisateur doit se rendre à une borne de recharge ou à une boutique Gogoro (une installation chaque 1,3 km à Taipei) pour remplacer sa batterie déchargée par une nouvelle. L’application permet également d’activer un GPS, d’obtenir des statistiques de conduite détaillées, de personnaliser la couleur des phares ou le bruit du klaxon. Coût de ce bijou high-tech : entre 2 600 euros et 3 400 euros, contre 2 000 euros pour un scooter classique. Gogoro débarquera en France d’ici à la fin de l’année.

8PÉKIN – Chine

Un tramway qui enjambe deux files de voitures

Smart-City - Thèmes

Embouteillages et extrême pollution font partie du quotidien de centaines de millions de Chinois. Pour fluidifier la ville, les ingénieurs de l’entreprise China TBS Limited ont présenté à la 19e Exposition internationale du high-tech, qui s’est tenue à Pékin fin mai, un tramway du futur. Son originalité : il sera surélevé à 4 ou 5 mètres du sol, enjambant deux voies de voitures. Il serait aussi écologique, silencieux et cinq fois moins cher que la construction d’un métro. Reste désormais à mettre ce projet visionnaire, non financé pour l’instant, sur les rails…

7BOMBAY – Inde

Des poubelles intelligentes qui offrent le wi-fi

Propreté

Tous les moyens sont bons pour lutter contre la saleté. Pour tenter de changer la mauvaise habitude de se débarrasser de ses déchets en les jetant dans la rue, la ville de Bombay a décidé d’installer des poubelles intelligentes. Elles fonctionnent sur le principe de la carotte : pour chaque déchet, la ville offre 15 minutes de wi-fi. Une initiative maligne, alors que de nombreux Indiens n’ont pas accès à Internet. Mais la propreté a un coût : chaque poubelle coûte 1 300 euros. Après Bombay, d’autres villes devraient bientôt être équipées.

6DUBAI – Émirats arabes unis

2000 enfants équipés de puces RFID

Sécurité routière - Thèmes

Aux Émirats arabes unis, 20 % des accidents de la route impliquent des piétons, notamment des enfants lorsqu’ils se rendent à l’école. Pour inciter les automobilistes à ralentir, le constructeur automobile Volkswagen a distribué à 2 000 enfants des puces RFID. Lorsqu’ils arrivent à proximité d’un passage piéton, le panneau à destination des voitures indique le prénom de l’enfant en temps réel, avec un message d’alerte. L’opération, menée avec une agence marketing, vise aussi à renforcer l’image de la marque auprès des habitants.

5MER BALTIQUE

Un tunnel pour relier le Danemark et l’Allemagne

Thèmes - Transports

Avec ses 19 km de long, il sera le plus long tunnel immergé routier et ferroviaire du monde. Financé pour 3,4 milliards d’euros par un consortium d’entreprises européennes auquel participe le français Vinci, le projet vise à relier l’Allemagne et le Danemark en 10 minutes en voiture et en 7 minutes en train, à la place d’une heure de ferry ou d’un détour de 160 km par la région de Jutland. De quoi effectuer le trajet Copenhague-Hambourg en 2 h 30 contre 4 h 30 actuellement. Et « rapprocher » la Scandinavie du reste de l’Europe continentale. Les travaux devraient débuter en 2019, le temps de régler des freins juridiques, et s’achever en 2027.

4PARIS – France

Fripon, le premier réseau de surveillance des météorites

Espace - Thèmes

La chasse aux météorites est ouverte. Fin mai, le CNRS a lancé Fripon, le premier réseau de surveillance des météorites. Cent caméras, réparties sur tout le territoire et dotées d’un logiciel capable de détecter les éléments lumineux, ont pour mission de surveiller le ciel 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et à 360 °. L’objectif : traquer les météorites, qui sont les objets les plus anciens du système solaire, pour en apprendre davantage sur leur origine, tracer leur parcours grâce à leur orbite, et ainsi percer, éventuellement, quelques secrets supplémentaires sur l’Univers. Après une détection (l’équipe s’attend à un ou deux phénomènes par an), les caméras permettront de déclencher immédiatement une campagne de recherche de l’impact sur le terrain, qui fera appel à des citoyens volontaires.

3DAKAR – Sénégal

Cross Dakar City sensibilise sur les enfants mendiants

Serious Games

Entre 30 000 et 50 000 « talibés », enfants confiés par leurs parents à des marabouts gérant une daara (école coranique) seraient livrés à eux-mêmes dans les rues de Dakar, vivant de la mendicité et victimes de diverses violences. Pour alerter la population et attirer l’attention des autorités, l’entrepreneur Ousseynou Khadim Bèye a lancé le jeu vidéo Cross Dakar City. À mi-chemin entre le serious game ( jeu éducatif) et le jeu d’arcade, CDC se pratique sur un smartphone. Il met en scène Mamadou, un talibé qui décide de fuir son maître et de retrouver ses parents. Pour cela, il doit traverser Dakar en évitant de se faire renverser par les voitures, ce qui arrive souvent aux talibés. Le jeu est gratuit et a été téléchargé plus de 30 000 fois.

2PORT-AU-PRINCE – Haïti

1000 haïtiens relogés grâce à une startup participative

Humanitaire

On les appelle les « social tech », c’est-à-dire les startups qui utilisent les nouvelles technologies à des fins sociales. Dévasté par un séisme meurtrier en 2010, Haïti vit depuis dans une situation sanitaire très difficile. En 2015, la startup New Story s’est donné pour mission de reloger des Haïtiens démunis grâce au financement participatif et transparent. Sur son site, chacun peut donner de l’argent pour un projet concret (une maison pour une famille, avec des photos et des textes des bénéficiaires) et voir concrètement comment son argent est utilisé, en visionnant par exemple des vidéos sur l’avancée des travaux. De quoi rendre le don plus concret. En mai, un an après son lancement, la New Story a annoncé avoir relogé 1 000 Haïtiens qui vivaient jusqu’à présent dans des tentes et des abris de fortune. Chaque maison coûte environ 5 300 euros.

1MEXICO – Mexique

Des granulés qui retiennent l’eau des plantes à la racine

Environnement - Thèmes

L’eau est une denrée de plus en plus rare, que l’on continue pourtant à gaspiller largement. Premier responsable : l’agriculture. Pour lutter contre le fait que 90 % de l’eau utilisée pour arroser les plantes part directement dans le sol sans être absorbée, l’entreprise mexicaine Silos de Agua a inventé la Lluvia Solida, un matériau hyperabsorbant issu de la pétrochimie. Il s’agit d’hydro-rétenteurs sous la forme de granulés, déposés dans la terre et qui fonctionnent comme des garde-manger pour les plantes. Ils retiennent l’eau à la racine et sont riches en éléments nutritifs. De quoi obtenir des récoltes plus fertiles et de meilleure qualité, tout en gaspillant moins.