Le tour du monde de l’innovation


Chaque semaine, La Tribune vous propose de partir à la découverte des petites et grandes innovations qui annoncent l'avenir.

10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
10TOKYO – Japon

Aux JO de 2020, les touristes paieront avec leurs empreintes digitales

Fintech

On ne plaisante pas avec la sécurité au Japon. Pour réduire les fraudes liées à l’affluence lors des jeux Olympiques de Tokyo, prévus en 2020, le pays souhaite proposer aux touristes de régler leurs transactions par empreintes digitales. Pour cela, ils devront faire scanner deux doigts à leur arrivée à l’aéroport, ainsi que leurs informations bancaires. Ils pourront ensuite faire des achats dans toute la ville, mais aussi prouver leur identité en cas de contrôle. Le dispositif a été testé cet été dans plus de 300 magasins, hôtels, restaurants et lieux touristiques. Mais il faudra généraliser l’équipement des commerçants dans l’ensemble de la ville et du pays pour que ce nouveau dispositif soit vraiment efficace.

9SÉOUL – Corée du Sud

Le bonnet vibrant à la rescousse des nageurs aveugles

Sports

Pour renforcer l’autonomie des personnes aveugles et malvoyantes, la multinationale Samsung et l’équipe paralympique espagnole de natation ont développé le premier bonnet de bain connecté et vibrant. Baptisé Blind Cap, l’objet est équipé d’une puce électronique reliée par Bluetooth au smartphone d’un coach ou d’un surveillant de piscine. Dès que le nageur s’approche du bord, l’aidant appuie sur un bouton qui envoie une vibration dans le bonnet de bain, prévenant le nageur qu’il doit tourner. Depuis les années 60, la seule méthode pour les prévenir consistait à ce que l’entraîneur reste au bord du bassin et touche la tête ou le dos des nageurs avec une tige spéciale au moment adéquat. Pas très pratique pour les entraînements de groupe…

8PÉKIN – Chine

Un satellite quantique pour sécuriser les communications

Physique

La Chine s’apprête à franchir une étape supplémentaire dans la sécurisation des données des communications par le chiffrement. En août dernier, le pays a placé sur orbite un satellite d’expérimentation quantique à échelle spatiale (Quess, en anglais). L’objectif ? Tester sur deux ans une technique de transmission de clés d’encodage au niveau de l’infiniment petit, réputée inviolable. « On sait depuis plusieurs années faire du cryptage quantique dans une même ville, mais pas entre des régions éloignées. L’emploi du satellite permet d’envisager un usage à l’échelle planétaire », se réjouit le gouvernement.

7DACCA – Bangladesh

Le climatiseur fait maison qui fonctionne sans électricité

Innovation Frugale

Il ne régulera durablement pas la température dans la pièce, mais ce climatiseur conçu en système D pourrait tout de même aider de nombreuses personnes à se rafraîchir. D’autant plus que chacun peut en construire un facilement chez soi. Imaginé par la société Grameen Intel Social Business (GISB), le climatiseur Eco Cooler se compose d’une plaque trouée, dans laquelle on insère des goulots de bouteilles en plastique tronquées. L’air s’engouffre par l’ouverture du fond de la bouteille, où il est brusquement comprimé, et ressort par la petite ouverture du goulot, où s’effectue une détente qui refroidit l’air de quelques degrés. Placé sur les fenêtres des logements, il peut faire perdre jusqu’à 5 °C.

6VALLÉE DE L’OMO – Éthiopie

Une tour pour collecter l’humidité de l’air

Environnement

Une personne sur dix dans le monde n’a pas accès à l’eau potable. Pour s’attaquer à cette inégalité, l’architecte italien Arturo Vittori a imaginé la « WarkaWater », une tour originale qui récolte l’humidité présente dans l’air. Simple à construire, l’édifice mesure une dizaine de mètres de hauteur et se compose de bambous, de ficelles, de filets de polyéthylène en mailles fines et d’attaches métalliques. La structure « attrape » les fines gouttelettes d’eau du brouillard, récupère la pluie et collecte l’eau de rosée qui se forme dans la nuit. Les parois situées à la base de la tour refroidissent, ce qui permet de transformer la vapeur en eau liquide, qui est ensuite récupérée dans une grande cuve de stockage. Si la collecte est très variable en fonction du temps, cette innovation permet déjà de fournir en moyenne 100 litres d’eau par jour au peuple Dorzé, qui vit dans des villages de la vallée de l’Omo.

5LE CAIRE – Égypte

Une application d’alerte contre les enlèvements

Civic Tech

Trois ans après la destitution du président islamiste Mohamed Morsi, plus d’un millier d’Égyptiens dissidents (supporters des Frères musulmans, activistes…) ont été victimes d’arrestations forcées et ont disparu du jour au lendemain, souvent placés dans des prisons loin de leur domicile. Pour lutter contre ces exactions, le Centre égyptien pour les droits et les libertés (ECRF) a lancé le 30 août l’application I Protect. Disponible sous Android sous le nom d'ECRF, elle permet à l’utilisateur de définir un mot de passe d’alerte à quatre chiffres. En cas d’arrestation, d’enlèvement ou d’abus policier, la personne n’a qu’à rapidement saisir ce code, ce qui déclenche une alerte géolocalisée auprès de trois contacts et de l'ECRF.

4SAVAGNIER – Suisse

Vous cherchez un logement ? Suivez le guide… virtuel

Immobilier

C’est l’une des nombreuses utilisations potentiellement révolutionnaires de la réalité virtuelle. En Suisse, la startup Kaïnoo veut faire gagner du temps aux agents immobiliers et aux clients en organisant des visites virtuelles via une application smartphone. Sur sa plateforme numérique, les propriétaires peuvent mettre en ligne des modélisations 3D de leur logement, réalisées par l’entreprise grâce à sa technologie de scanner tridimentionnel. Une fenêtre conversationnelle (chat) guide le client pendant sa visite, en direct. Selon la startup, cette méthode permet de toucher davantage de monde et d’éviter les déplacements inutiles. Seuls les clients vraiment intéressés feront ensuite une visite « physique » avec un agent.

3BATH – Royaume-Uni

Vers une procréation sans ovule ?

Science

Cette avancée ouvre des perspectives inédites en matière de procréation médicalement assistée (PMA). Des chercheurs de l’université de Bath au Royaume-Uni et de l’université de Regensburg en Allemagne, ont réussi pour la première fois à faire naître des souris en injectant du sperme dans une cellule qui n’est pas un ovule. « L’embryon » utilisé a été obtenu en stimulant chimiquement un ovule pour qu’il commence le processus de division cellulaire sans intervention de spermatozoïdes. Ils ont ensuite injecté du sperme dans ces cellules particulières, appelées parthénotes. Dans 24 % des cas, des souris sont nées, sans anomalies et avec une espérance de vie normale.

2MEXICO – Mexique

À vos claviers, citoyens !

Citoyenneté

En France, la loi pour une République numérique a été soumise à la consultation des internautes. Au Mexique, c’est carrément la nouvelle Constitution de Mexico City qui sera participative. Les 9 millions de citadins ont été invités à s’exprimer via la plateforme Constitución CDMX sur la première ébauche du projet, et à formuler les propositions pour l’améliorer. Pour ceux qui n’ont pas Internet, des kiosques reliés à la plateforme ont été disposés dans la ville. La proposition d’un citoyen devra être soutenue par au moins 10 000 signatures pour être intégrée dans le texte, qui entrera en vigueur au cours de l'année 2017.

1SAN FRANCISCO – États-Unis

Du cuir écologique à base de champignons

Matériau

Vous aimez le cuir, mais moins l’exploitation animale ? L’entreprise américaine MycoWorks s’est spécialisée dans la fabrication d’un cuir un peu spécial, puisqu’il se compose de champignons. Enfin, de mycélium, c’est-à-dire des filaments qui constituent la base souterraine et extérieure des champignons. MycoWorks fait pousser le mycélium dans un substrat composé de déchets organiques. La substance donne un cuir facilement manipulable pour créer des chaussures, des sacs ou des vêtements.